vendredi 26 mai 2017

Filets de truite, sauce crémeuse à l’estragon +


Nous n’aurions pu choisir accompagnements plus délicats pour savourer ces filets de truite exquis, les asperges ont raffolé de cette sauce aux herbes fraîches, les petites pommes de terre rissolées aussi. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 filet de truite de 275 g, séparé en deux 
1 c. à thé d’huile d’olive + 1 c à thé de beurre 
Sel, poivre et paprika 

Sauce à l’estragon frais 
1 petite échalote, hachée très finement 
1 c. à thé de beurre 
1/3 tasse de vin blanc 
1/2 tasse de crème légère ou de mélange laitier à 15 % de matière grasse 
2 bouquets d’estragon frais, les feuilles émincées finement 
Quelques tiges de ciboulette fraîche, émincées 
Le zeste de 1/2 citron 
Sel et poivre au goût 

1. Préparer d’abord la sauce. Dans un petit poêlon, faire fondre le beurre et y attendrir l’échalote 3 minutes. Verser le vin blanc et laisser mijoter 3 min ou jusqu’à ce qu’il ne reste que la moitié du liquide. Verser ensuite la crème et laisser mijoter une dizaine de minutes sur feu moyen, jusqu’à l’obtention d’une belle consistance crémeuse. Ajouter ensuite la moitié de l’estragon, de la ciboulette et du zeste de citron. Goûter, saler, poivrer au besoin, et garder au chaud. 

2. Saler, poivrer et parsemer de paprika les filets. Dans un poêlon à revêtement anti-adhésif, les faire dorer dans la matière grasse, d’abord côté chair, 2 ou 3 minutes, puis côté peau pour encore 2 minutes. 

3. Servir les filets dans des assiettes chaudes avec les accompagnements, napper de la sauce à l’estragon et parsemer du reste des herbes et du zeste de citron.


jeudi 25 mai 2017

Pâté chinois à la mexicaine


Si vous aimez la cuisine goûteuse et bien relevée, vous apprécierez cette version qui contient un peu plus d’ingrédients que notre plat national. Une patate douce s’ajoute à la purée, un poivron à la viande, et, bien entendu, d’indispensables épices et la présence discrète mais irremplaçable de la tomate. Plus compliqué comme préparation ? Pas du tout, encore plus simple et, j’ose l’écrire, plus savoureuse. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour quatre portions raisonnables
300 g de porc haché maigre 
1 petit oignon, haché 
1 ou 2 gousses d’ail, pressées 
1 poivron jaune, ou rouge ou orange, en dés 
1/2 c. à thé de cumin moulu 
1/2 c. à thé de coriandre moulue 
1/4 c. à thé de piment de la Jamaïque, ou quatre épices 
1/4 c. à thé de poivre de Cayenne, moins si on aime moins relevé 
1 douzaine d’olives vertes, tranchées 
1 tasse de bouillon de boeuf réduit en sel 
3 c. à soupe de concentré de tomate 
1 tasse de maïs en grains 
Sel et poivre au goût 

Purée de pommes de terre à la patate douce 
3 pommes de terre moyennes, en morceaux 
1 patate douce moyenne, en morceaux 
3 c. à soupe de coriandre fraîche 
1 c. à soupe de beurre (facultatif) 
Sel et poivre 

La cuisson se termine au micro-ondes, ou dans un four à 375 °F. 

1. Commencer par préparer la purée. Dans une casserole, réunir les morceaux de pommes de terre et de patate douce. Recouvrir d’eau, saler, porter à ébullition et laisser mijoter à couvert 18 minutes. Bien égoutter avant de remettre la casserole sur le feu 1 minute de manière à assécher les pommes de terre. Réduire en purée à l’aide d’un pilon et ajouter la coriandre et le poivre, du beurre si on le souhaite, mais il n’est pas indispensable, la patate douce conférant beaucoup d’onctuosité à cette purée. 

2. Dans un poêlon haut ou un wok, réunir le porc, l’oignon, l’ail, le poivron, les épices, les olives, le bouillon et le concentré de tomate. Saler et poivrer, porter à ébullition et laisser mijoter à découvert une quinzaine de minutes ou jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé. 

3. Incorporer les grains de maïs et verser dans un plat de service allant au micro-ondes. Recouvrir de la purée. Réchauffer entre 3 et 5 minutes au micro-ondes ou, dans un four conventionnel, une dizaine de minutes. Servir et déguster.



mercredi 24 mai 2017

Poêlée de saucisses à la bière +


Cette improvisation autour de saucisses du commerce nous a surpris par sa simplicité et son bon goût. Une sauce à l’échalote, aux poivrons et à la bière a apporté à trois banales saucisses aux légumes une tendreté et un moelleux exceptionnels. À refaire sans faute. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
4 ou 5 échalotes sèches, en moitiés 
1 ou 2 c. à soupe d’huile d’olive 
1/2 poivron rouge, en dés 
1/2 poivron jaune, en dés 
1 belle gousse d’ail, pressée 
3 saucisses pas trop grasses, en bouchées (La Fernandière) 
3/4 tasse de bière blonde ou rousse 
1 c. à soupe comble de concentré de tomate 
1/2 c. à thé de coriandre moulue 
1/2 c. à thé de cumin moulu 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne 
1 reste de pâtes courtes, cuites 
3 c. à soupe de feuilles de coriandre, émincées 
Sel et poivre au goût 

1. Dans un poêlon profond ou un wok, attendrir les échalotes et les poivrons dans l’huile 5 minutes. Ajouter l’ail et les saucisses, et cuire 5 autres minutes sur feu moyen. 

2. Verser la bière, le concentré de tomate et les épices, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter doucement à découvert de manière que la sauce réduise de moitié, soit entre 10 et 15 minutes.  

3. Ajouter les pâtes courtes, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin, et bien réchauffer avant de servir dans deux assiettes, garnies de coriandre fraîche.


mardi 23 mai 2017

Ratatouille au poisson à l’indienne


Ce plat provençal a eu un coup de coeur pour mon ajout de cari, celui-ci a fait la preuve que deux cuisines savoureuses, très opposées mais toutes deux amoureuses de la tomate, peuvent apporter beaucoup l’une à l’autre. La présence du poisson a réservé quant à elle une goûteuse surprise à ces bons légumes, conférant à l’ensemble un riche équilibre de saveurs. 

Appréciation ***
Ingrédients pour quatre 
2 c. à soupe d'huile d’olive
1/2 bulbe de fenouil émincé, ou 1 oignon, haché
1/2 poivron jaune, en dés
1/2 poivron rouge, en dés
2 belles gousses d'ail, pressées
1 c. à thé de cari de Madras moulu
1 c. à thé d’herbes de Provence
1/8 c. à thé de flocons de piment, + ou - au goût
La moitié d’une petite aubergine, en dés (environ 1 tasse)
1/4 tasse de vin blanc
1 tasse de tomates en conserve mixées au mélangeur à main
300 g de filets de poisson, sole ici, en bouchées
Sel et poivre au goût

1. Dans une casserole, chauffer l'huile et y attendrir le fenouil et les dés de poivrons environ 5 minutes. Ajouter l’ail, la poudre de cari, les herbes de Provence, les flocons de piment et les dés d'aubergine et cuire 3 min. Verser le vin blanc et les tomates, couvrir, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter une quinzaine de minutes, ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

2. Faire pocher les bouchées de poisson entre 3 et 5 minutes, selon le poisson. Saler et poivrer, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin.

J’ai servi la ratatouille avec des courgettes en spirales revenues dans le beurre à l’ail.


lundi 22 mai 2017

Petit gâteau choco-poire à la mijoteuse


Nous avions un invité hier, mais comme notre four bien-aimé a rendu l’âme cette semaine, j’ai fait cuire mon dessert à la mijoteuse. Le moule, rendu étanche par le papier alu qui le recouvre, est déposé dans l’eau bouillante. La cuisson est plus longue, mais le résultat s'avère toujours surprenant... et satisfaisant: le gâteau est moelleux, même quand je modifie la recette comme ce fut le cas hier. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour six portions raisonnables 
2 œufs 
1/2 tasse de cassonade tassée 
1/3 tasse d’huile de pépins de raisin ou d’une autre huile neutre 
1/2 tasse de boisson aux amandes 
1/2 c. à thé de vanille
4 c. à soupe de bon cacao, Van Houten par exemple 
1 tasse de farine (1/3 blé, 1/3 non blanchie, 1/3 sarrasin) 
1 1/2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
1 c. à thé de gingembre moulu 
1 c. à thé de cannelle moulue 
1 poire pelée, en dés 

1. Dans un grand bol, battre les œufs au fouet avec la cassonade jusqu’à l’obtention d’un mélange léger. Ajouter l’huile, la boisson aux amandes et la vanille. Réserver. 

2. Dans un bol plus petit, réunir le cacao, les farines, la levure chimique, le gingembre et la cannelle. Intégrer ces ingrédients secs dans la préparation précédente et bien mélanger. Ajouter les dés de poire et mélanger de nouveau. 

3. Beurrer généreusement un cul de poule de 4 tasses en métal. Verser la pâte dans le moule et recouvrir d’une double épaisseur de papier alu. Resserrer fermement le papier autour du moule de manière à former un couvercle étanche. 

4. Déposer le moule dans le récipient de la mijoteuse (4, 25 litres) dans lequel on aura versé au préalable 3 tasses d’eau bouillante, de façon que l’eau atteigne la mi-hauteur du moule. 

5. Cuire 1 h 30 à puissance élevée. Au cours de cuisson, ajouter de l’eau chaude au besoin pour maintenir le niveau d’eau. Retirer de la mijoteuse et attendre 5 minutes avant de renverser le gâteau sur une assiette de service, il se démoulera aisément. Laisser refroidir à la température de la pièce avant de la recouvrir d’un glaçage au chocolat comme celui-ci. 

Glaçage aux pépites de chocolat 
1 tasse de pépites de chocolat mi-sucré 
1 c. à thé de beurre 
1/4 tasse de lait de soya à la vanille ou de lait
4 c. à soupe de sucre à glacer 

Dans un bol moyen, faire fondre les pépites de chocolat au micro-ondes 1 min, moi deux fois 30 secondes. Ajouter le beurre, bien mélanger, ajouter le lait de soya et le sucre en poudre et bien mélanger. Si les pépites de chocolat ne sont pas entièrement fondues, remettre au micro-ondes 30 secondes et bien mélanger. Pour un gâteau plus gros et plus sucré, suivre la recette ci-dessous. 

La recette originale du glaçage  

La recette de base du gâteau 


dimanche 21 mai 2017

Pavés de saumon et pommes de terre à la japonaise +


Dans un livre sur les poissons que je n’avais pas consulté depuis belle lurette, j’ai été surprise de trouver une recette de saumon avec un beurre au wasabi. Ma découverte récente de cette fine moutarde japonaise m’a donné envie de l’adapter à nos petites pommes de terre La Gabrielle tranchées en éventail. Une recette toute simple, délicate et subtilement délicieuse. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
2 pavés de saumon de 200 g 
1 c. à thé de beurre 
6 petites pommes de terre La Gabrielle * 

Beurre à l’ail au wasabi 
3 c. à soupe de beurre ou de margarine Or 
1 belle gousse d’ail, pressée 
3/4 c. à thé de Wasabi, + ou - au goût 
1 bouquet de coriandre fraîche, émincée, environ 3 c. à soupe 

* Petites pommes de terre cultivées sur l’Île d’Orléans qui s’apparentent par la texture et la forme aux pommes de terre rattes françaises.

1. Commencer par préparer le beurre à l’ail. Dans un petit bol, réunir les ingrédients du beurre, mélanger et réserver au frigo. 

2. Préparer les pommes de terre. Les inciser en tranches fines, mais sans les trancher complètement, en laissant une partie de la base intacte de manière à les garder entières, comme pour former un éventail. Déposer dans un plat allant au micro-ondes et cuire 5 min à 70 %, en les déplaçant à mi-cuisson pour uniformiser leur cuisson. Les tartiner avec le beurre au wasabi et terminer la cuisson encore 1 minute à puissance élevée. 

3. Saler, poivrer et saupoudrer les filets de saumon de paprika. Chauffer un poêlon sur feu moyen-fort, y faire fondre la c. à thé de beurre et y cuire le saumon 2 minutes, côté peau. Déposer un morceau de beurre au wasabi sur chaque pavé et finir la cuisson à couvert sans les retourner. J’avais des pavés dont la peau avait été retirée, je les ai cuits des deux côtés, et j’ai déposé une noisette de beurre au wasabi sur chacun. 

Tirée du livre Fruits de mer et poissons vite prêts, Les blocs Marabout, 2010.




samedi 20 mai 2017

Assiette gourmande aux asperges et aux crevettes +


Quelques-unes des splendides asperges que nous ont offertes nos jeunes voisins ont donné une touche locale et printanière à cette assiette composée de crevettes sauvages d’Argentine, de riz rouge thaïlandais et d’ananas caramélisés de provenance inconnue. Pour le plus grand plaisir de nos papilles, les crevettes ont cuit dans leur carapace sur le barbecue, composant une assiette gourmande aux saveurs mémorables. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
17 crevettes 26-30, sac de 300 g, dans leur carapace 
7 asperges 
2 belles tranches d’ananas frais, en triangles 
1 c. à soupe de beurre 
1 c. à soupe de sirop d’érable 
1/2 tasse de riz rouge 
1 bâton de cannelle 

Marinade express à l’ail et à la lime
3 c. à soupe d’huile d’olive 
2 c. à soupe d’eau ou de tequila 
1 c. à soupe de jus de lime 
1 belle gousse d’ail, pressée 
Zeste et tranches de lime 
Flocons de piment au goût 

1. Dans un grand bol ou une assiette creuse, réunir les ingrédients de la marinade et y faire macérer les crevettes 1 heure avant la cuisson. 

2. Pendant ce temps, rincer le riz rouge et le faire mijoter doucement dans une tasse d’eau bouillante légèrement salée pendant 45 min avec un bâton de cannelle. 

3. Cinq minutes avant la cuisson des crevettes, faire dorer les triangles d’ananas dans le beurre avant d’ajouter le sirop d’érable pour les faire caraméliser. 

4. Cuire les asperges dans très peu d’eau environ deux minutes pour les garder fermes. 

5. Embrocher les crevettes en alternance avec des tranches de lime ou des tronçons d’asperge et les cuire 2 min de chaque côté sur les grilles huilées et bien chaudes du barbecue.




vendredi 19 mai 2017

Cuisses de poulet, sauce Méditerranée


Une recette vite prête qui ne nécessite que peu d’ingrédients pour être délicieuse, le fenouil, le basilic et les tomates composant une sauce fine qui rappelle le bon goût de la cuisine italienne. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe) d'huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1/2 bulbe de fenouil, en tranches fines 
2 cuisses de poulet, la peau retirée 
Sel poivre et paprika au goût 

Sauce Méditerranée 
1 gousse d’ail, pressée 
1/3 tasse de vin blanc 
1/3 tasse de tomates en conserve, broyées au bras mélangeur 
1/3 tasse de bouillon de poulet 
1 c. à soupe de vinaigre balsamique 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne 

Garniture 
1 bouquet de basilic frais, émincé 

1. Dans un poêlon, attendrir les tranches de fenouil dans l’huile et le beurre et cuire entre 3 et 5 min. 

2. Assaisonner les cuisses avec le sel, le poivre et le paprika. Tasser le fenouil sur le pourtour du poêlon, faire dorer les cuisses de 3 à 5 min, puis l’ail, cuire 1 min. 

3. Ajouter le reste des ingrédients. Bien mélanger, couvrir et laisser cuire une trentaine de minutes en retournant les cuisses à mi-cuisson. 

4. Goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin, c’est prêt. 

5. Ne reste plus qu’a garnir chaque cuisse de basilic frais et à les déguster, ici, avec des pâtes courtes pour ne rien perdre de la sauce.





jeudi 18 mai 2017

Foie de veau à l’asiatique +


Nous raffolons du foie de veau à l’italienne, mais pour changer un peu, j’ai préparé hier une petite sauce aigre-douce et j’ai fait cuire le foie en lanières. La sauce était plus douce qu’amère, je manquais de légumes, des poivrons et des pak choy auraient été bienvenus, des fèves germées aussi, mais nous avons beaucoup apprécié ce repas savoureux servi simplement avec des vermicelles de riz.

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
2 tranches de foie de veau, environ 240 g, taillées en lanières 
1 c. à soupe d’huile neutre + 1 c. à thé de beurre 
2 oignons verts, émincés
8 champignons café, en tranches 
1 c. à soupe comble de beurre 
1 belle gousse d’ail, pressée 
1 morceau de gingembre, haché finement ou râpé 
Vermicelles de riz pour deux   

Sauce à l’asiatique 
3/4 tasse de bouillon de boeuf ou de poulet réduit en sodium 
1 c. à soupe de sirop d’érable ou de miel 
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de sauce tamari ou soya 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne 
1 c. à thé comble de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 

Garnitures facultatives 
Feuilles de coriandre ou de persil 
Graines de sésame 
Fins dés de poivron 
 Noix de cajou 

1. Comme dans tous les plats asiatiques, les ingrédients doivent être prêts, les opérations devant être exécutées rapidement. Préparer d’abord les ingrédients de la sauce en les réunissant dans une tasse graduée dans l’ordre indiqué. Réserver. 

2. Porter à ébullition une casserole d’eau salée pour les vermicelles de riz. Les trois minutes requises pour leur cuisson seront suffisantes pour achever le repas de veau. 

3. Dans un poêlon profond ou un wok, faire sauter les lanières de foie dans l’huile et le beurre avec les oignons verts jusqu’à ce que les lanières aient perdu leur teinte rosée. Ne pas trop les cuire, les transférer dans un bol et verser le jus de cuisson dans la tasse contenant la sauce. 

4. Essuyer le poêlon et y faire dorer les champignons dans le beurre avec l’ail et le gingembre. Cela fait, verser les ingrédients de la sauce sur les champignons, porter à ébullition, la sauce épaissira. 

5. Lorsque l’eau des vermicelles est en pleine ébullition, c’est le moment de les faire cuire et de remettre les lanières de foie dans le poêlon pour en achever la cuisson et bien réchauffer le tout. 

6. Ne reste plus qu’à garnir de coriandre et de graines de sésame, de petits dés de poivron et de noix de cajou.


mercredi 17 mai 2017

Sauce aux deux saumons sur pâtes


Le saumon rose du Pacifique n’a pas les qualités de son cousin d’Atlantique, il faut, pour l’apprécier, l’entourer d’ingrédients goûteux. Avec de la courge musquée, des tomates séchées et du saumon fumé, avec du bouillon et une préparation crémeuse, il compose une sauce délectable. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 filet de saumon rose de 175 g 
1 c. à soupe de beurre + 1 c. à thé de jus de citron 
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à soupe de beurre 
1 tasse de courge musquée, en dés 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à soupe comble de farine 
1/2 tasse de bouillon, poisson, poulet ou légumes 
1/2 tasse de mélange laitier à cuisson 5 % ou de crème 
1 sachet de 50 g de saumon fumé, en dés 

Garnitures facultatives 
Basilic frais, persil ou coriandre 
Poivre vert en saumure 

 1. Commencer par précuire le saumon au micro-ondes. Dans un plat pouvant le contenir en moitiés, faire fondre le beurre, ajouter le jus de citron et déposer le poisson. Recouvrir imparfaitement d’une pellicule plastique et compter 2 minutes à 70 %; il s’agit de le cuire légèrement pour en retirer la peau et le détailler en bouchées une fois refroidi. Réserver. 

2. Dans un poêlon profond ou un wok, cuire les dés de courge musquée dans l’huile et le beurre à feu moyen-doux à couvert, jusqu’à ce que la courge soit tendre quand on la pique avec un couteau, soit entre 5 et 7 minutes. 

3. Ajouter dans le poêlon les tomates séchées et l’ail, et cuire 1 min. Saupoudrer de farine, bien mélanger et verser d’un seul coup, le bouillon, puis la crème. Porter à ébullition, la sauce épaissira. 

4. Ajouter les bouchées de poisson et le saumon fumé et bien réchauffer. 

 5. Garnir d’une herbe fraîche et de grains de poivre vert et verser sur de pâtes cuites, ici, un reste de spaghettini.


mardi 16 mai 2017

Fausse lasagne, sauce au tempeh


Si, dans cette sauce inusitée consignée hier*, le tempeh remplaçait la viande hachée, ici, ce sont des courgettes grillées qui remplacent les pâtes de la lasagne. Ces substitutions composent un plat beaucoup plus léger qu’une lasagne conventionnelle, goûteux et tout aussi savoureux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
2 courgettes moyennes, coupées sur la longueur en tranches fines
1 c. à soupe d’huile d’olive
1 c. à thé d’origan séché  
1 tasse de sauce béchamel à l’ail et au basilic frais 
Un reste de sauce à spaghetti au tempeh, environ 1 1/2 tasse
3/4 tasse de cheddar râpé 

La cuisson se termine dans un four à 350 °F sur la grille du centre. 

1. Faire d’abord griller les courgettes. Une fois taillées en fines tranches, déposer celles-ci sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin et les badigeonner d’huile d’olive sur leurs deux faces. Parsemer d’origan séché, faire griller dans un four à 425 °F durant 20 min ou jusqu’à ce que les courgettes soient légèrement dorées. Réserver. 

2. Préparer la béchamel. Dans une petite casserole, faire fondre 1 c. à soupe comble de beurre, ajouter 1 gousse d’ail pressée et 2 c. à soupe de basilic fraîchement émincé. Bien mélanger avant de verser 3/4 tasse de boisson végétale au soya non sucré (ou de lait) et porter doucement à ébullition: la sauce épaissira. Réserver. 

3. Dans un plat carré allant au four, verser la moitié de la sauce au tempeh. Étendre ensuite la moitié des courgettes grillées, puis verser la moitié de la béchamel. 

4. Étaler un autre rang de courgette, terminer par le reste de la sauce au tempeh, verser ensuite le reste de la sauce béchamel et recouvrir de fromage râpé. 

5. Enfourner et cuire 30 min, puis allumer le gril et sans déplacer le plat, faire gratiner entre 3 et 5 minutes en surveillant.

*http://lacuisinedemessidor.blogspot.ca/2017/05/sauce-spaghetti-au-tempeh.html





lundi 15 mai 2017

Sauce à spaghetti au tempeh


Cette sauce intéressera les gourmands qui cherchent à réduire leur consommation de viande, elle se cuisine simplement en y intégrant les ingrédients contenus dans sa sauce préférée, mais en remplaçant la viande hachée par du tempeh. Si la sauce est bien relevée, les amateurs de pâtes n’y verront que du feu, et vous pourrez garder pour vous le secret de l’ingrédient ajouté. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux avec restes* 
1 oignon, haché finement 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
2 carottes moyennes, en petits dés 
1 poivron, en petits dés 
1 paquet de tempeh de 240 g, décongelé et émietté avec les doigts 
2 tasses de tomates en conserve, broyées au bras mélangeur 
2 c. à soupe de concentré de tomate 
1/2 tasse de vin rouge 
1 1/2 tasse de bouillon, un peu plus si on l’aime liquide 
1 feuille de laurier 
1 c. à thé d’origan 
1/4 c. à thé de poivre de Cayenne, + ou - au goût 
Sel et poivre au goût 

Garnitures 
Basilic frais + parmesan fraîchement râpé 

1. Dans une casserole ou un poêlon haut, attendrir l’oignon, les carottes et le poivron dans l’huile. 

2. Ajouter ensuite le reste des ingrédients, porter à ébullition et réduire le feu. 

3. Laisser mijoter une trentaine de minutes. Servir avec les garnitures de votre choix, basilic et parmesan ici. 

* Chouette, il en reste ! 
Je consignerai demain le plat léger et savoureux réalisé avec le reste de la sauce.

Pour en savoir davantage sur le tempeh,





dimanche 14 mai 2017

Langoustines exquises, prise trois +



Il est toujours tentant de refaire une recette qu’on a beaucoup appréciée, mais en la modifiant légèrement. C’est ce que j’ai fait hier en remplaçant la coriandre par du basilic et le zeste de lime par du citron. Eh bien nous n’avons pas goûté de différence, cette troisième version a toutes les qualités de la précédente, elles étaient bonnes à s’en lécher les doigts. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 sac de langoustines de 454 g décortiquées, décongelées et bien asséchées 

Beurre au basilic frais 
1/3 tasse de beurre ou de margarine Or 
1 c. à thé de jus de citron 
2 gousses d’ail, pressées 
3 ou 4 c. à soupe de basilic frais, haché finement 
Le zeste de 1/2 citron 
Sel et poivre, au goût 

Enrobage croustillant 
1/2 tasse de panko 
1/2 c. à thé de curcuma 
1/2 c. à thé de paprika 
3 c. à soupe de parmesan fraîchement et finement râpé 
Sel avec modération, poivre avec générosité 

La cuisson se fait dans une four à 400 °F sur la grille du centre. 


1. Dans un petit bol, réunir les ingrédients du beurre au basilic. En tartiner la chair des langoustines, une fois qu’elles ont auront été bien asséchées. 

 2. On peut alors les déposer dans une grande assiette allant au four et les remiser ainsi au frigo jusqu’au moment d’allumer le four, le plat recouvert d’une pellicule plastique. Les retirer du frigo 15 min avant la cuisson. 

 3. Dans un petit bol, réunir les ingrédients de l’enrobage croustillant. À l’aide d’une cuillère, couvrir la partie beurrée des langoustines. 

 4. Enfourner l’assiette et cuire 8 min, allumer le gril et laisser encore 2 min sans déplacer l’assiette, en surveillant pour que l’enrobage ne brûle pas. Servies ici avec des spirales de courgette jaune simplement réchauffées dans un beurre à l’aneth, une parfaite association avec les langoustines.



samedi 13 mai 2017

Tarte à la poire et aux deux citrons


Il ne m’en restait qu’une, qu’est-ce que je peux bien faire avec une seule poire, me suis-je demandé. Et puis j’ai pensé à mon instrument préféré dans la cuisine, j’ai pensé à mon zesteur et j’ai goûté en imagination tous les arômes qu’il sait révéler. Alors je n’ai fait ni une ni deux, j’ai préparé cette tarte sans croûte dont nous ne nous passerions plus. Et croyez-le ou non, elle est délicieuse ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour six ou huit portions raisonnables 

Ingrédients secs 
3/4 tasse farine tout usage non blanchie 
1/4 tasse de flocons de noix de coco non sucrés 
1/4 tasse sucre granulé 
Le zeste de 1/2 citron jaune 
1 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
1/4 tasse de pépites de chocolat blanc 

Ingrédients liquides 
2 gros œuf, battus à la fourchette 
4 c. à soupe d’une huile neutre, moi pépins de raisin 
3 c. à soupe de yogourt, moi à la vanille 
2 c. à soupe de jus de citron jaune 
1 poire en dés 

Sirop au citron vert 
2 c. à soupe de jus de citron vert fraîchement pressé 
1/3 tasse d'eau 1/3 tasse de sucre 
Le zeste de 1/2 citron vert 

La cuisson se fait sur la grille du centre dans un four à 350 °F et dure 30 minutes. 

1. Dans un grand bol, mélanger les ingrédients secs. 

2. Dans un bol moyen, réunir les ingrédients liquides et bien mélanger. 

3. Faire un puits dans le bol des ingrédients secs et verser les ingrédients liquides. Mélanger à l’aide d’une maryse jusqu’à ce que toute la farine soit intégrée. 

4. Verser dans une assiette profonde beurrée et enfarinée. La mienne est en céramique et mesure 19 cm ( 7 ½ po) à sa base et 27 cm (10 ½ po) dans sa partie haute. 

5. Enfourner et cuire 30 minutes ou jusqu’à ce que la surface soit dorée et qu’un cure-dents enfoncé dans la pâte en ressorte propre et sec. 

6. Pendant ce temps, dans une petite casserole, réunir les ingrédients du sirop (sauf le zeste) et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter de 3 à 5 min, le sirop épaissira très légèrement. 

7. Au sortir du four, disperser le zeste du citron vert le plus également possible sur la surface, piquer à l’aide d’une brochette et verser lentement le sirop sur la tarte. 

Secret de cuisine 
Pour lui donner encore plus de saveur, j’avais eu l’idée d’inclure des feuilles de menthe émincées dans la préparation, ce qui aurait donné à la pâte un bel aspect moucheté. Mais quand je m’en suis souvenu, ma tarte était déjà au four. Alors j’ai dispersé mes fines pousses de mélisse et de menthe sur la surface avant de verser le sirop. C’était vraiment très réussi, mais après quelques minutes, le joli vert des feuilles est devenu presque noir.