mardi 31 décembre 2019

Tarte Tatin aux saucisses italiennes (bis)


J'avais déjà préparé une première version de cette tarte, inspirée d'une recette de Louis-François Marcotte, en utilisant des saucisses arméniennes. Cette fois, en mars 2011, j'ai les ai remplacées par des saucisses italiennes. Au lieu d'utiliser une pâte feuilletée, plus riche et moins digeste, je l'ai préparée avec une pâte brisée. Tout aussi délicieuse!

Ingrédients pour deux (ou pour quatre en entrée)
1 c. à soupe de beurre clarifié ou de margarine
4 échalotes sèches, pelées et coupées en 2
1 pomme (verte ou Cortland), le coeur enlevé, coupée en huit
2 saucisses italiennes, en bouchées
2 c. à soupe de sirop d'érable
2 branches de romarin frais
125 ml (1/2 tasse) de bouillon de boeuf réduit en sel
1 abaisse de pâte brisée
Au goût, sel et poivre du moulin


La tarte cuit dans un four à 400 °F. 

1. Faire fondre le beurre dans un poêlon d'environ 9 po (23 cm) de diamètre. Colorer les échalotes et les pommes environ 5 minutes. Ajouter les rondelles de saucisses et les colorer 2 minutes (en principe, elles seront déjà cuites, sinon les blanchir au préalable...).

2. Déglacer avec le sirop d'érable, parsemer de romarin et faire réduire le tout. Ajouter le bouillon et réduire de moitié.

3. Déposer l'abaisse de pâte sur le poêlon et rabattre le surplus sur les côtés, à l'intérieur du poêlon.

4. Enfourner de 20 à 25 minutes.

5. Attendre de 5 à 10 minutes, puis renverser : pour ce faire, déposer une assiette plus grande que la circonférence du poêlon, la placer à l'envers par-dessus la tarte Tatin, puis, d'un mouvement rapide, retourner le poêlon.

La recette originale de Louis-François Marcotte avait pour titre Tatin au boudin blanc, échalotes et pomme. Elle n’est hélas plus disponible sur Internet.

Par contre, on peut voir ma version sur le site de Passion Recettes ou je l’avais consignée en mars 2011.




lundi 30 décembre 2019

Filet de veau, sauce aux cèpes (bis)



Poursuivant mon retour vers les meilleurs plats de décembre 2013, voici une autre bonne recette, celle-ci pour festoyer à deux. Mais rien ne vous empêche de doubler la recette et d’inviter un couple d’amis qui partageront ce régal avec vous. 

Filet de veau, sauce aux cèpes  


dimanche 29 décembre 2019

Pouding Yorkshire de Jamie Oliver (bis)



Je prends beaucoup de plaisir à ces retours sur des recettes déjà consignées, il y a plusieurs trouvailles que je n’ai pas encore pris le temps de refaire, comme celle-ci. Une chouette recette de Jamie Oliver que je vais certainement préparer avant que l’année se termine, car nous l’avions grandement appréciée. Il s’agit pourtant d’une simple crêpe agrémentée de saumon fumé et d’une sauce au raifort et au yogourt, mais quelle légèreté, quel délice !








samedi 28 décembre 2019

Pétoncles et crevettes poêlés (bis)


Une autre recette consignée en décembre 2013 qui fait la part belle aux crevettes et aux pétoncles. Agrémentés cette fois d’une sauce crémeuse aux tomates séchées et aux oranges, un bouquet de saveurs propre à faire vibrer les papilles.



vendredi 27 décembre 2019

Pain aux courgettes et au cheddar (bis)



Sur les réseaux sociaux, on crée des liens, on se fait des amis, mais on en perd aussi. Certains s’en vont tout simplement ailleurs, d’autres rompent des liens par lassitude, par mésentente ou par indifférence, d’autres encore disparaissent et meurent. Ce fut le cas de mon amie Bubble, il me reste au moins ses recettes dont celle-ci, qui avait fait nos délices et que je referai cette semaine.

 https://lacuisinedemessidor.blogspot.com/2013/12/pain-aux-courgettes-et-au-fromage.html



jeudi 26 décembre 2019

Pâté du lendemain (bis)



Ce matin encore, une recette déjà consignée qui saura vous inspirer si vous avez un reste de volaille à passer et un surplus de farce ou de viande à tourtière. C’est un plat pour deux qui rassemble les restes d’un festin de manière hyper délicieuse. 





mercredi 25 décembre 2019

Gâteau à la carotte et à l’ananas (bis)



Je poursuis mes visites de décembre 2013 et découvre des recettes que je n’ai pas refaites depuis. Celle-ci me semble délicieuse. Je la ferai certainement car il y a de l’ananas frais en promotion cette semaine. 



mardi 24 décembre 2019

Fondue aux fruits de mer (bis)



Pas de nouvelle recette ce matin, je vous avais prévenus, elles se feront plus rares en cette fin d’année. Mais pas tout à fait, car je vous propose un petit retour en arrière. Plus précisément le 25 décembre 2013 avec ce repas de fondue aux fruits de mer. Qui pourrait bien vous donner des idées pour un réveillon. Celui de ce soir ? Le premier de 2020 ? Tout est encore possible si vous aimez improviser !







lundi 23 décembre 2019

Magret de canard et frites maison +


Nous avions hier un magret à déguster, mon goûteur avait envie de frites. Et comme elles n’avaient pas été croustillantes lors de mes derniers essais, il a proposé de sortir de l’armoire la friteuse santé. Une bien bonne idée, il s’est occupé de tout et nous avons été ravis de retrouver ce qui manquait, le fameux croustillant. La cuisson du magret s’est avérée parfaite. Seul bémol au repas, le goût de la tomate était trop présent dans la sauce barbecue maison, je devrai faire d’autres tests pour l’améliorer. Un excellent repas malgré cela. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
1 magret de 300 g environ 
Sel, poivre, paprika et ras-el-hanout 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F (200 °C) et dure 10 minutes. 

1. Saler, poivrer et parsemer la chair du magret de paprika et d’une marinade sèche ou d’un mélange d’épices, moi hier, ras-el-hanout. 

2. Faire d’abord des incisions dans le gras, du magret, mais sans traverser la peau, afin que celle-ci ne retrousse pas pendant la cuisson. 

3. Dans un poêlon très chaud allant au four, saisir le magret, côté peau vers le bas. 

4. Dès que la peau est bien grillée, retourner le magret, côté chair sur le poêlon et enfourner. Peu importe la taille du magret, compter 10 minutes à 400 °F (200 °C). 

5. Retirer le magret du poêlon et le laisser reposer 5 minutes sous un carré de papier alu avant de le découper.


dimanche 22 décembre 2019

Poulet braisé à l’italienne +


Je ne saurais dire pourquoi ce poulet si simple est aussi savoureux, c’est je pense parce qu’une relation intime et mystérieuse s’établit entre les herbes, le vin blanc, la présence du concentré de tomate, du bouillon et des tomates séchées pendant la cuisson au four, il y a certainement une bonne dose de magie dans la cuisine... Chose certaine, ce poulet est à faire et à refaire pour le plaisir qu’on en retire en le dégustant. 

Appréciation *** 1/4  
Ingrédients pour deux avec restes ou pour quatre 
1 poulet de 1, 5 kg en six morceaux, la peau retirée  
2 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre  
1 oignon, haché finement  
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
1/2 tasse de vin blanc  
1 tasse de bouillon de poulet 
1 c. à thé d’herbes séchées, basilic, origan, thym, fenouil 
1 gousse d’ail pressée 
2 c. à soupe de concentré de tomate 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne 
1/2 barquette de champignons, tranchés   
1 c. à soupe comble de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau  
Sel, poivre et paprika au goût  

La cuisson se termine dans un four à 325 °F (160  °C ) durant 35 minutes, 1 heure en comptant la cuisson sur la cuisinière. 

1. Saler et poivrer les morceaux de poulet et les saupoudrer de paprika. Dans un grand poêlon muni d’un couvercle, ou une casserole à fond épais, chauffer la matière grasse et y dorer les morceaux de poulet 5 minutes sur feu moyen. Retirer du poêlon et laisser reposer dans une assiette. 

 2. Dans le poêlon, attendrir l’oignon 3 minutes puis ajouter les tomates séchées, verser le vin, laisser mijoter quelques minutes, verser le bouillon, puis incorporer les herbes séchées, l’ail et le poivre de Cayenne. 

3. Remettre le poulet dans le poêlon et dans le bouillon. Couvrir et mettre au four pour 30 minutes.  

 4. Retirer du four, ajouter les champignons frais et poursuivre la cuisson 15 minutes très doucement sur la cuisinière jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin.  

5. Pour faire la sauce, il suffit d’ajouter la fécule de maïs délayée au préalable, qu’on prendra soin de réchauffer avec un peu de bouillon de cuisson avant de la verser dans le poêlon. 

 Servi ici avec une bonne purée de patate douce et de pommes de terre et la délicieuse salade du goûteur.


samedi 21 décembre 2019

Filets de saumon aux clémentines sur plaque +


Une recette simple et pratique que j’ai un peu modifiée avec les ingrédients que j’avais. À refaire avec d’autres légumes cuits ou qui cuisent rapidement. Les clémentines sont plus juteuses que les oranges en ce moment et leur jus s’harmonise délicieusement avec le saumon, un autre repas hyper savoureux. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 1/2 c. à soupe de sirop d’érable 
1 1/2 c. à soupe d’ huile d’olive 
Le jus de 1/2 clémentine 
1/4 c. à soupe d’aneth séché 
1 1/2 clémentine en tranches 
1 petit oignon rouge en fines rondelles 
1 /2 courgette jaune, en tranches, j’en mettrai plus la prochaine fois 
2 filets de saumon de 135 g chacun 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F (200 °C) en mode convection ou à 425 °F (220 °C) et dure une quinzaine de minutes. 

 1. Dans un saladier, réunir le sirop d’érable avec l’huile, le jus de clémentine et l’aneth. Assaisonner. Ajouter dans le saladier les tranches de clémentine et de courgette, les rondelles d’oignon ainsi que les filets de saumon. Remuer délicatement et laisser reposer une dizaine de minutes. 

 2. Sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin, déposer les filets de saumon. Répartir les autres ingrédients autour des filets. Cuire au four de 12 à 15 minutes, jusqu’à ce que la chair du saumon se défasse à la fourchette. 

 Servis avec des endives rouges braisées, des petites pâtes au beurre d’estragon et une bonne salade. 

Adaptée librement pour deux de la recette suivante:
http://www.recettesjecuisine.com/fr/recettes/plats-principaux/poisson-fruits-de-mer/saumon-a-lorange-et-legumes-au-four/



vendredi 20 décembre 2019

Omelette aux légumes asiatiques +


C’est tout récemment que j’ai découvert ces légumes surgelés qu’offrent les grandes chaînes d’alimentation et qu’on peut réchauffer et servir en moins de dix minutes: principalement carottes, pois mange-tout et les super edamames. Je les ai testés cette semaine dans une omelette toute simple et hyper délicieuse. Ce repas express s’est révélé un excellent dépanneur pour le lunch du midi. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 1/2 à 2 tasses de légumes asiatiques surgelés 
2 c. à soupe d’une huile neutre, pépins de raisin par exemple 
1 c. à soupe de sauce teriyaki 
3 oeufs gros 
1/4 c. à thé de cinq épices chinoises 
1 poignée d’arachides, broyées grossièrement 
1 oignon vert, émincé 

1. Dans un poêlon allant au four, attendrir les légumes surgelés dans l’huile durant 6 ou 7 minutes ainsi qu’il est recommandé sur l’emballage. 

2. Pendant ce temps, battre au fouet les oeufs avec la sauce teriyaki et saupoudrer des épices chinoises. Allumer le gril du four. 

3. Lorsque les légumes sont cuits, sur le pourtour intérieur du poêlon, passer un pinceau trempé dans l’huile de sésame. Napper les légumes avec les oeufs battus assaisonnés et laisser prendre l’omelette 2 ou 3 minutes. 

4. Disperser les arachides sur l’omelette avant d’enfourner le poêlon sur la grille du centre. Laisser le gril (broil) cuire le dessus de l’omelette, cela devrait prendre 3 minutes environ. 

 5. Glisser l’omelette dans une assiette et la découper en pointes. Servie avec une bonne salade et des petits pains naan passés au four grille-pain (encore au four quand j’ai pris la photo).





mercredi 18 décembre 2019

Mini-lasagnes aux won ton +


Appréciation *** 1/4
Pas de nouvelle recette ce matin, mais une idée pour utiliser des pâtes won ton. Je les avais décongelées pour en faire des entrées pour une réception et ayant changé de menu à la dernière minute, j’ai fait ces lasagnes miniatures avec un reste de sauce tomate et du sans-viande pour ne pas les perdre et les récupérer pour mon goûteur et moi. J’aurais pu être plus créative, par exemple y mettre des légumes grillés ou une sauce plus originale, mais je suis allée au plus rapide, un rang de pâte et un rang d’une sauce assez épaisse, cinq ou six fois. Et bien sûr, j’ai terminé par du fromage et elles ont passé quelques minutes au four pour gratiner.

Ce fut une étonnante réussite, les pâtes que je m'étais donné la peine de cuire dans une grande casserole d’eau bouillante avant de les faire sécher sur une très grande plaque tapissée de papier parchemin sont d’une finesse et d’une légèreté remarquables. Elles devraient donc mériter une sauce plus raffinée, je vous fais confiance pour créer des petites entrées originales et même des plats de résistances pour une réception d’enfants.

Je serai probablement moins présente dans les jours qui suivent, mais je vous reviendrai certainement quelques fois pour vous souhaiter des Fêtes très gourmandes. 


mardi 17 décembre 2019

Poêlée de saucisses aux haricots blancs, version épinards


Si vous aimez les plats bien relevés, vous allez vous délecter de cette poêlée de saucisses de poulet sriracha, elles portent fort bien leur nom. Elles ont l’avantage d’être déjà cuites, ce qui permet de les ajouter au dernier moment et d’obtenir un repas vite prêt très savoureux. De plus, grâce à la présence des haricots blancs, cette poêlée est rassasiante et nutritive. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 oignon rouge, haché 
1/2 poivron jaune, en dés 
3 tomates séchées, hachées finement 
1 c. à thé comble de farine 
1 c. à soupe comble de concentré de tomate 
1 1/2 tasse de bouillon, poulet ou boeuf réduit en sodium 
1 tasse de haricots blancs en conserve, rincés et égouttés 
2 saucisses de poulet, hier Sriracha, en rondelles 
1 tasse non tassée de jeunes épinards, hachés grossièrement 
Sel et poivre au goût 

1. Dans un poêlon haut ou un wok, attendrir l’oignon dans l’huile entre 3 et 5 minutes. Ajouter les tomates séchées, la farine et le concentré de tomate et, bien mélanger. 

2. Verser le bouillon, couvrir porter à ébullition, ajouter les haricots blancs et laisser mijoter 10 minutes. 

3. Incorporer les saucisses et les épinards, faire reprendre l’ébullition, et cuire encore 5 minutes. 

4. Goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin et servir avec du pain grillé et une bonne salade.



lundi 16 décembre 2019

Filet de porc, sauce suave aux deux moutardes +


Le grand avantage d’être flexitariens, je parle pour mon goûteur et moi, c’est de tomber sur un filet de porc aussi tendre et une recette aussi simple. C’est se permettre de se rappeler le bon goût de la viande de temps en temps sans se sentir trahir ses convictions, celles de savoir qu’il est désormais indispensable de s’accorder moins souvent ce plaisir-là parce que le bonheur, celui de notre couple comme celui de toutes les créatures vivantes, résidera justement dans sa rareté. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 filet de porc d’environ 300 g, séparé en deux 
2 tranches d’oignon rouge, hachées finement 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
1 c. à thé de moutarde à l’ancienne, moi au pain d’épices 
2 c. à soupe de brandy 
1/4 tasse de mélange laitier à cuisson 5 % 
Sel, poivre et paprika au goût 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F (200 °C) et dure une dizaine de minutes. 

1. Dans un poêlon, faire fondre la matière grasse sur feu moyen. Saler et poivrer les filets, et saupoudrer de paprika, et les saisir sur toutes les faces. 

2. Transférer le filet sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin. Si désiré, ajouter sur la plaque les ingrédients pour l’accompagnement, ici, asperges blanchies et betteraves jaunes cuites. 

3. Enfourner et cuire entre 8 et 10 minutes sur la grille du centre. 

4. Pendant ce temps, dans le poêlon ayant saisi les filets, cuire l’oignon 2 minutes sur feu moyen. Incorporer les moutardes et remuer. Verser le brandy, cuire 1 minute, puis verser la crème. Porter à ébullition, puis et laisser mijoter 2 ou 3 minutes. Ajouter très peu de bouillon si la sauce devient trop épaisse. 

5. Trancher les filets de porc en 3 ou 4 médaillons et servir avec les accompagnements. 

Adapté très librement d’une recette de Pratico Pratiques, 



dimanche 15 décembre 2019

Gâteau aux pommes à la crème sure +


J’avais déjà préparé une première version d’une recette de Coup de pouce, mais comme j’avais hier un reste de crème sure à passer, elle a remplacé le yogourt de la première version. De plus, j’ai procédé à quelques autres modifications qui ont encore amélioré ce dessert savoureux et pas trop sucré, encore préparé dans une assiette à tarte. J’adore quand le tour du gâteau devient croustillant tandis que le centre reste tendre et moelleux: hyper-délicieux ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour huit 
1 1/4 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/2 tasse de sucre 
1/2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude 
2 pincées de sel 
1/4 tasse de pépites de chocolat blanc 
1 pommes pelée, en dés 
2 œufs 
2/3 tasse de crème sure, ou de yogourt 
1/4 tasse d’ huile de pépins de raisin 

Garnitures craquantes 
2 pommes, pelées en tranches fines 
2 c. à thé de sucre brut 
1/2 c. à thé de cannelle 
1 poignée de tranches d’amande, si on aime 

 La cuisson se fait dans un four à 350 °F (180 °C) et dure entre 50 minutes et 1 heure. 

1. Dans un grand bol, réunir la farine, le sucre, la levure chimique, le bicarbonate, le sel, les pépites de chocolat blanc et les dés de pomme. 

2. Dans un bol plus petit, battre les oeufs au fouet avec la crème sure, ajouter, l’huile et bien mélanger. 

3. Verser la préparation aux œufs dans le bol des ingrédients secs et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène, sans plus. Verser la pâte dans un moule à gâteau ou une assiette à tarte en porcelaine, l’un ou l’autre bien beurré.  Disposer les tranches de pomme sur la pâte en les enfonçant légèrement. 

4. Dans un petit bol, réunir le sucre et la cannelle. Parsemer les pommes de ce mélange. 

5. Enfourner durant 1 heure ou jusqu’à ce que, insérant un cure-dents au centre de la pâte, il en ressorte propre et sec. Pour ma part, il a cuit durant 55 minutes et est resté dans le four éteint 5 minutes de plus.


samedi 14 décembre 2019

Tataki de canard à l’indienne +


Une invitante idée que ce tataki du Canard goulu, et délicieuse. Je ne l’ai pas suivie à la lettre, je n’avais pas retenu qu’il fallait le mariner aussi longtemps et je n’avais pas de magret. Mais j’ai bien aimé retirer la peau de la poitrine du canard à l’aide d’un couteau à fileter le poisson. J’ai déjà hâte à la prochaine fois, je ferai la marinade à la japonaise et laisserai macérer le canard le temps requis. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
1 poitrine de canard de 200 g
1/2 chou-fleur blanc, tranches de 2 cm (3/4 pouces) d’épaisseur 
1 c. à soupe de yogourt ferme
1 c. à soupe de mayonnaise (mon ajout) 
1 c. à soupe de jus de lime et le zeste de la moitié du fruit 
1 poignée de raisins dorés, moi canneberges séchées 
1 poignée de tranches d’amande 
Sel et poivre du moulin 

 Marinade (pas vraiment indienne) 
4 c. à soupe de sirop d’érable 
1 c. à thé de cumin moulu 
1 c. à thé de coriandre moulue 
1 c. à thé de gingembre moulu 
2 c. à thé de curcuma moulu 
3 c. à soupe d’eau 

1. Avec les mains (moi avec un bon couteau), détacher et retirer complètement la peau du magret. Réserver la peau et le magret séparément. 

 2. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la marinade. Chauffer une poêle à feu modéré. Mettre la peau et faire fondre pour obtenir un fond de graisse dans la poêle, 3 minutes. (Je n’ai pas suivi cette méthode, j’avais du gras de canard, je m’en suis servie.) Saisir le magret sur toutes les faces. 

 3. Retirer du feu, verser la marinade sur le magret et bien l’enrober. Placer le magret sur une pellicule plastique et bien l’envelopper. Réfrigérer et laisser mariner de 4 à 12 heures, moi seulement trois heures. 

4. Sortir le magret mariné à température ambiante 20 minutes avant de le trancher. Pendant ce temps, dans une poêle à feu modéré, faire fondre de nouveau une légère couche de gras. Faire dorer les tranches de chou-fleur, de 4 à 5 minutes de chaque côté. Assaisonner. 

5. Dans un petit bol, mélanger le yogourt avec le jus et le zeste de lime. Assaisonner. Assaisonner aussi le magret de chaque côté et tailler des tranches de 1 cm (3/8 po) d’épaisseur (moi, beaucoup plus finement ). 

6. Dans une assiette de service, disposer le chou-fleur et les tranches de magret. Garnir de yogourt à la lime, de raisins de Corinthe (moi, de canneberges), d’amandes, de sauce au yogourt, de zeste de lime et de coriandre.J’ai aussi ajouté un taboulé fait avec les restes de mon couscous d’hier, un très bon choix. 

Adaptée très librement de la recette publiée chez Châtelaine, http://fr.chatelaine.com/recettes/volaille/tataki-de-canard-a-lindienne/






vendredi 13 décembre 2019

Pavés de saumon au four, salsa exquise +


Un petit plant de basilic a fait pénétrer l’été dans la maison. Et grâce aux éclatantes tomates rouges, jaunes et prune de la fruiterie, j’ai retrouvé hier le plaisir de cuisiner avec les couleurs, incomparables inspiratrices de saveurs. Il faut dire que le saumon était particulièrement juteux, moelleux et tendre. Un repas tout en fraîcheur et en délectation ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 pavé de saumon de 350 g, séparé en deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à thé de sirop d’érable 
1 c. à soupe de chapelure assaisonnée 

Salsa express exquise 
7 tomates cerises de couleurs, en menus morceaux 
4 olives de Kalamata, dénoyautées et taillées finement 
1 fine tranche d’oignon rouge, hachée finement 
1/4 de jalapeno, sans les pépins, taillés en fines pépites 
6 feuilles de basilic, hachées finement 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
Pépites* de poivron de couleur 
Sel léger, poivre généreux 

1. Allumer le four à 400 °F (200 °C) en mode convection, ou 425 °F en mode régulier. 

2. Installer les pavés sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin. Saler et poivrer, recouvrir d’une fine couche d’huile au pinceau et parsemer de la chapelure assaisonnée. 

3. Préparer la salsa en réunissant tous les ingrédients dans un petit bol. Saler légèrement, poivrer résolument. 

4. Dès que le four est chaud, enfourner les pavés et cuire entre 8 et 10 minutes, les pavés étaient costauds hier, j’ai attendu 10 minutes. 

5. Pendant ce temps, préparer les accompagnements, ici du couscous parsemé de pépites* de poivron et de coriandre hachée. 

6. Aussitôt sortis du four, déposer la salsa par cuillerées sur les pavés bien chauds. 

*Secret de cuisine 
Lorsque je prépare des légumes rôtis au four, je garde précieusement les retailles de poivron et je les taille en dés minuscules que j’appelle des pépites. Elles se conservent 2 ou 3 jours au frigo, mais pas davantage.


jeudi 12 décembre 2019

Pilons de dinde à l’orange +


Il est possible de profiter du bon goût de la dinde sans avoir à cuisiner les restes. Vous manqueront les bonnes odeurs qui envahissent la cuisine pendant des heures, mais désosser les pilons ne vous demandera que quelques minutes. Un plat tout simple, original et très savoureux. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
2 pilons de dinde, 500 g suffisent pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à soupe de beurre   
1 blanc de poireau, émincé finement  
2 ou 3 carottes en rondelles 
1/4 tasse de jus d’orange ou de clémentines* 
3/4 tasse de de vin blanc  
1/2 tasse de bouillon au besoin 
Sel, poivre et paprika    

Beurre manié à l’orange 
1 c. à soupe de farine 
1 c. à soupe de beurre ou d’une bonne margarine 
2 c. à soupe de tartinade d’orange ou de marmelade 

Garnitures facultatives 
Tranches d’orange ou de clémentines 
1 c. à thé de beurre 1 c. à thé de sucre 

*Si les oranges sont plus surettes comme celles que l’on trouve en ce moment, choisissez des clémentines: elles sont plus sucrées et juteuses, donc plus faciles à presser et beaucoup plus savoureuses. 

1. Saler, poivrer et saupoudrer les pilons de dinde de paprika. Dans un poêlon muni d’un couvercle, bien colorer la viande dans la matière grasse, environ 5 minutes.  Transférer les pilons dans une assiette.   

2. Dans le même poêlon, attendrir le poireau de 3 à 5 minutes. Déglacer avec le vin blanc et le jus d’orange et porter à ébullition. Remettre les pilons dans le poêlon.   

3. Couvrir et laisser mijoter sur feu très doux pendant 1 h 30 en remuant toutes les 30 minutes et en ajoutant du bouillon au besoin. 

4. Retirer les pilons du poêlon et les laisser tiédir avant de les désosser. 

5. Pour la sauce, dans un petit bol, réunir la farine, la margarine et bien mélanger. Ajouter la tartinade d’orange et incorporer cette préparation au jus de cuisson, puis réchauffer le tout. Goûter, rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Remettre les morceaux de dinde dans le poêlon et bien réchauffer. À cette étape, on peut ajouter des légumes cuits. 

6. Servir avec une bonne purée de légumes ou, comme ici, avec un reste de pâtes.


mercredi 11 décembre 2019

Pizza au poulet vide-frigo


Nous avions hier envie d’une pizza, de celles non conformistes qui se font en vidant le frigo. Un reste de sauce tomate qu’on transforme en sauce rosée, un poivron grillé en dés, un reste de poulet rôti, un nuage de garam masala pour le piquant, bien entendu un nappage de fromage goûteux et, pour le croustillant, des pacanes hachées, mais pas trop finement. Un autre délice express pour un repas du midi, ou pour un repas du soir paresseux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 croûte à pizza mince du commerce, ici Choix du Président* 
3 c. à soupe de sauce tomate 
3 c. à soupe de yogourt nature 
1 tasse de poulet cuit 
1 poivron rouge grillé, en dés 
1/4 c. à thé de garam masala, de poivre, ou de flocons de piment 
1/2 tasse cheddar fort 
1/3 tasse de pacanes en morceaux 

1. Dans un petit bol réunir la sauce et le yogourt, bien mélanger et en recouvrir la croûte. 

2. Répartir les morceaux de poulet, les dés de poivron rouge, puis saupoudrer avec le garam massala. 

3. Recouvrir de fromage et de pacanes, puis enfourner en suivant les indications sur l’emballage de la croûte. 

*Pour la croûte à pizza Choix du Président, c’est 6 minutes dans un four à 450 °F et 2 minutes, le gril allumé.