vendredi 9 décembre 2016

Filets de truite en croûte au fromage + Frites santé


Une bonne idée de Cuisine futée: se servir de biscuits soda pour l’enrobage. Nous avons aimé cette recette simple et savoureuse. J’ai coupé de moitié les ingrédients de la recette, elle est pour quatre, mais j’ai laissé entier l’enrobage à tartiner, le surplus a servi de sauce à laquelle j’ai ajouté des épices indiennes. Dé-li-cieux! Aussi, une première pour les frites en spirales dans la friteuse santé: inégales, mais le bon goût de pommes de terre y est, le croustillant aussi. Avec le maître brasseur pour les secouer, les prochaines seront parfaites ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux
1 filet de truite de 275 g, ou de saumon comme dans la recette originale 

Enrobage au yogourt dijonnais 
3 c. à soupe de yogourt grec nature 
1 c. à soupe de moutarde de Dijon 
Sel et poivre 

Enrobage au fromage 
4 biscuits soda saupoudrés de sel (les miens ne sont pas salés, j’ai salé légèrement) 
1/4 tasse de cheddar râpé très finement à la microplane (je n’avais pas de mozzarella) 

La cuisson se fait dans un four 400 °F sur la grille du centre et dure 20 min. 

1. Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.Dans un petit bol, mélanger le yogourt et la moutarde de Dijon. Saler légèrement, poivrer généreusement. 

 2. Dans un autre petit bol, émietter les biscuits soda, mais sans les réduire trop finement, ajouter le fromage et bien mélanger. Saler légèrement si les biscuits soda ne sont pas salés.

3. Déposer le saumon sur la plaque de cuisson et tartiner de mélange au yogourt. Saupoudrer du mélange de biscuits soda et presser légèrement. 

 4. Enfourner et cuire 18 minutes ou jusqu’à ce que le fromage commence à dorer. J’ai allumé le gril sans déplacer les filets et j’ai laissé dorer 2 min de plus. 

 Adaptée librement pour deux de Cuisine futée http://cuisinefuteeparentspresses.telequebec.tv/recettes/309/saumon-en-croute-fromagee




jeudi 8 décembre 2016

Ragoût de pattes à l'italienne



J’ai fait cuire des pattes de porc avant-hier, mais elles étaient si chiches en viande que j’ai choisi de leur ajouter des boulettes différentes de celles que je fais habituellement. J’avais déjà une recette de boulettes italiennes au congélateur, j’ai choisi de mélanger les deux. Eh bien, même si la viande de porc ne s’est pas miraculeusement multipliée par deux, cette association Québec-Italie a composé un excellent ragoût de pattes et de boulettes, différent mais délicieux! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour quatre 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
2 gros oignons, hachés
2, 5 kg de pattes de porc en morceaux 
1/2 c. à thé de cannelle 
1/2 c. à thé de clou de girofle 
3/4 c. à thé de gingembre moulu 
1/4 c. à thé de muscade 
1 c. à soupe de gros sel 
Poivre au goût 
6 tasses d’eau tiède 

 1. Dans un poêlon, chauffer la moitié de l’huile à feu moyen-vif et y faire sauter les oignons de 3 à 5 min en le faisant dorer. 

2. Pendant ce temps, dans un plat creux, réunir les épices, le gros sel et du poivre au goût, bien mélanger et y rouler les pattes de porc. 

3. Dans une grande casserole, chauffer le reste de l’huile et y faire revenir les pattes jusqu’à ce qu’elles soient brunes de tous les côtés. 

4. Verser l’eau en détachant les particules de viande sur le pourtour de la casserole et ajouter les oignons rôtis. Couvrir, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter doucement entre 2 h et 2 h 30 ou jusqu’à ce que la viande se détache aisément des os. 

5. Laisser refroidir, désosser les pattes, mettre dans un plat juste assez grand pour contenir les morceaux et verser du bouillon que vous aurez passé au tamis pour recouvrir légèrement le porc avant de le réfrigérer. De cette manière, ce sera facile de retirer la couche de gras qui se sera formée à la surface du ragoût le lendemain. 

Boulettes de veau à l’italienne 

Ingrédients pour quatre 
500 g de veau haché fait de parties fraîches et décongelées 
1 oeuf 
1/4 tasse de chapelure panko 
3 c. à soupe de boisson aux amandes ou de lait 
3/4 c. à thé d’origan séché 
3/4 c. à thé de basilic séché 
3/4 c. à thé de fenouil moulu 
Sel et poivre au goût 

Sauce à l’italienne 
1 poireau, émincé 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
2 tranches de prosciutto, hachées au couteau 
3 carottes longues et minces, en rondelles 
1/2 barquette de champignons, tranchés 
2 gousses d’ail, pressées 
1/4 tasse de vermouth blanc 
2 tasses de bouillon de boeuf réduit en sel 
3 c. à soupe de concentré de tomate 
Flocons de piment au goût 
Sel et poivre au goût 
2 c. à soupe de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau ou 1 c. à soupe comble de beurre manié pour épaissir 

1. Dans un grand bol, réunir les ingrédients des boulettes en finissant par la viande hachée, de façon que les assaisonnements se répartissent mieux dans la viande. 

2. Mélanger et façonner entre 16 et 20 boulettes de la grosseur de balles de ping-pong. À cette étape, vous pouvez les réfrigérer dans un bol recouvert de pellicule plastique jusqu’au lendemain. 

3. Pour la sauce, dans un grand poêlon, attendrir le poireau dans l’huile de 3 à 5 min. Ajouter le prosciutto et les carottes et cuire 5 min. Ajouter les champignons et l’ail et cuire 2 min. Mouiller avec le vin blanc, porter à ébullition et laisser mijoter 2 ou 3 min. Verser ensuite le bouillon, le concentré de tomate, saler et poivrer, couvrir et laisser mijoter 2 min. Ajouter alors les boulettes dans le liquide bouillonnant et cuire 20 min. 

Réunir les deux ragoûts et servir avec des pâtes.







mercredi 7 décembre 2016

Pizza épicée au poulet cuit et au pesto rouge +


Encore une pizza de paresseuse avec une pâte du commerce et des restes. Et encore une improvisation réussie, les épices indiennes apportant juste ce qu’il faut de piquant à ce pesto pour s’amalgamer à des tomates séchées et à des olives noires. Un subtil coup de fouet aux papilles gourmandes. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 pâte à pizza du commerce, pour nous un rectangle de 32 x 16 cm (12 1/2 x 6 1/2 po) 
1/2 tasse de pesto rouge aux tomates séchées (voir ci-dessous) 
1 tasse de poulet cuit, effiloché à la main 
7 olives de Kalamata, dénoyautées à la main 
1/2 tasse de cheddar, râpé 
Coriandre ou persil plat au goût 

Pesto rouge aux tomates séchées 
2 c. à soupe tranches d’amandes 
6 morceaux de tomates séchées dans l’huile 
1 gousse d’ail, pressée 
1/2 petite courgette, pelée, en cubes* 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1/4 c. à thé de cari de Madras en poudre
1/4 c. à thé de garam masala 
Sel au besoin, les tomates séchées, les olives et le cheddar en contiennent beaucoup 

1. Préparer d’abord le pesto. Dans un petit hachoir, l’accessoire fourni avec le bras mélangeur fait très bien le travail, réunir les ingrédients en commençant par les amandes. Pulser à chacun des ajouts. *La courgette apporte son onctuosité tout en évitant un ajout d’huile. Assaisonner avec les épices, saler après avoir goûté. 

2. Tartiner la croûte de pizza avec le pesto. 

3. Parsemer de morceaux de poulet, d’olives noires, de coriandre et de fromage. 

4. Cuire au four à 400 °F durant 15 min, allumer le gril (broil) et faire gratiner 2 minutes en surveillant.


mardi 6 décembre 2016

Cuisses de grenouille à la friteuse santé


Il fallait bien que je les essaie à la friteuse, même si je n’avais pas une totale confiance dans les résultats. Parce qu’elles prennent plus de place que des frites ou des crevettes dans le panier, empiler les cuisses de grenouille me semblait périlleux pour leur enrobage. Je n’avais pas tout à fait tort, mais elles ont mérité la note de passage. Pour leur léger croustillant, pour leur bon goût malgré un temps de macération réduit, pour le plaisir que nous avons eu à détacher la chair autour des os délicats de ces habiles spécialistes du saut en hauteur. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 sac de 454 g de cuisses de grenouille, décongelées et asséchées 
3 c. à soupe de farine 
1 oeuf battu 
1 c. à soupe d’une huile neutre, par exemple de pépins de raisin 

Marinade à la clémentine 
Le jus de 2 clémentines 
Le zeste de 1/2 orange 
2 c. à soupe d’huile neutre 
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de sauce tamari, ou de soya, réduite en sel 
1 c. à thé de sauce de poisson 

Enrobage croustillant 
1/2 tasse de panko 
Le zeste de 1/2 orange 
3 c. à soupe de parmesan 
2 c. à soupe de flocons de noix de coco non sucrés

1. Dans un plat pouvant contenir les cuisses de grenouille, préparer la marinade en y réunissant tous les ingrédients. Au moyen d’une fourchette à fondue, percer la peau des cuisses à plusieurs endroits avant de les faire macérer au frigo, le plat recouvert d’une pellicule plastique, entre 6 et 8 h ou toute la nuit, et pas seulement 2 heures comme je l’ai fait. 

2. Trente minutes avant la cuisson, retirer les cuisses du frigo. Préparer trois assiettes creuses, une avec la farine, une deuxième avec l’oeuf battu, la dernière avec l’enrobage croustillant. 

3. Commencer par enfariner une cuisse, la tremper dans l’oeuf battu puis la rouler dans l’enrobage croustillant avant de la déposer sur une assiette. Faire de même avec les autres cuisses. À l’aide d’un pinceau à pâtisserie, terminer par une légère couche d’huile sur chacune de leurs deux faces. 

4. Faire chauffer la friteuse à 400 °F, déposer toutes les cuisses dans le panier et les cuire 5 minutes. Retirer le panier, le secouer et le remettre encore 3 min, retirer et secouer, puis 2 autres minutes. Je n’ai pas osé les cuire davantage, mais 2 minutes supplémentaires, soit 12 minutes en tout, leur auraient sans doute accordé un bronzage plus prononcé.

Servies ici avec des pétales de mini-bok-choy grillées et un riz basmati.


lundi 5 décembre 2016

Petit gâteau à l’huile et au citron


Ce qui m’a intriguée dans ce gâteau léger et délicatement citronné, c’est la présence du persil qui a moucheté la pâte. Je me suis dit qu’en l’absence de celui-ci, le remplacer par la même quantité de coriandre ne changerait guère son goût. Le résultat ne nous a pas déçus, ce petit dessert pas très sucré termine bien un dîner copieux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour six ou huit portions 
1 tasse de farine tout usage non blanchie 
1 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
1/4 c. à thé de bicarbonate de sodium 
3 pincées de sel 
1 oeuf 
1/2 tasse de sucre 
1/4 tasse de yogourt nature 
1/4 tasse d’huile d’olive 
1/4 tasse de lait ou de boisson aux amandes légèrement sucrée 
Le zeste de 1 citron 
2 c. à soupe de jus de citron 
1/3 tasse de feuilles de coriandre, hachées finement 
1 c. à soupe de sucre à glacer pour saupoudrer 

La cuisson se fait dans une assiette à tarte beurrée et enfarinée, de préférence en céramique, sur la grille du centre d’un four à 350 °F. 

1. Dans un bol moyen, réunir la farine, la levure chimique, le bicarbonate et le sel. Bien mélanger. 

2. Dans un bol plus grand, battre l’oeuf avec le sucre à la cuillère de bois jusqu’à ce que le mélange soit léger. Ajouter le yogourt et l’huile d’olive, bien mélanger. 

3. Incorporer les ingrédients secs dans la préparation liquide en alternant avec la boisson aux amandes, le zeste et je jus de citron. Bien mélanger, ajouter la coriandre ou le persil, et verser dans le moule préparé. 

4. Enfourner et cuire entre 35 et 40 min. Laisser refroidir avant de saupoudrer de sucre à glacer et de servir. 

Adapté librement d’une recette publiée dans le livre Fou des légumes verts de Jessica Nadel, Guy Saint-Jean éditeur, 2015.


dimanche 4 décembre 2016

Cipâte aux trois viandes pour quatre


Sur un forum de cuisine que j’ai fréquenté jadis, j’avais adapté pour deux une recette de Dune, qui la tenait de sa belle-maman. Une version toute simple que j’ai peu modifiée au fil des ans, mais qui reste surprenante, peu grasse et délicieuse. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour quatre 
780 g de petits cubes de trois viandes, porc, boeuf et veau* 
2 échalotes sèches, hachées finement, ou 1 oignon 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à thé d’épices à tourtière 
2 feuilles de laurier 
Sel et poivre au goût 
1/2 tasse de vin blanc 
1/2 tasse de bouillon de poulet maison, un peu plus au besoin 
1 c. à soupe d’huile d'olive
2 carottes moyennes, en rondelles 1 abaisse de pâte (voir ci-dessous) 
Un peu de jaune d'oeuf battu 
Sel et poivre au goût

* Pour ce pâté, j’ai choisi un paquet de trois viandes à fondue bourguignonne qui ne contenait pas de veau, mais du poulet. 

 La cuisson dure trois heures, commence dans four à 350 °F dont on réduit progressivement la température à 300 °F. 

1. Dans un plat allant au four, réunir les cubes de viande, les échalotes et l’ail, les épices et les assaisonnements, le vin blanc et le bouillon, l’huile d'olive. Saler et poivrer. Recouvrir de papier aluminium et laisser mariner au frigo jusqu'au lendemain. 

2. Avant la cuisson, ajouter à cette préparation des rondelles de carottes et, au besoin, verser du bouillon à égalité des aliments. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin. Puis, une fois l’abaisse de pâte préparée, l’étaler sur le plat de viande, faire des entailles sur sa surface et la badigeonner de jaune d'oeuf. 

3. Recouvrir le plat de papier d'aluminium et enfourner. Cuire d’abord 1 heure à 350 °F. 

4. Réduire le feu à 325 °F et cuire encore 1 h sans le découvrir. 

5. Réduire la température du four à 300 °F, retirer le papier et cuire encore 1 heure ou jusqu'à ce que la pâte prenne une belle couleur dorée. 

Pâte brisée santé 
Ingrédients pour une abaisse 
1 tasse de farine tout usage non blanchie 
1 1/2 c. à thé de levure chimique ( poudre à pâte) 
1 pincée de sel 
1/2 tasse d'eau froide 
1 c. à thé de vinaigre de cidre 
3 1/2 c. à soupe légèrement bombées de margarine non hydrogénée 

1. Dans un bol, réunir la farine, la poudre à pâte et le sel et bien mélanger. 

2. Incorporer la margarine par cuillerée et malaxer au coupe-pâte jusqu’à l’obtention d’une chapelure grossière. Cette étape importante prend environ 5 min. 

3. Verser le vinaigre dans l'eau, puis incorporer l’eau en commençant par 1/4 tasse mais en y allant modérément, versant juste ce qu’il faut pour que la farine soit bien intégrée aux autres ingrédients, en mélangeant à la fourchette sans trop travailler. 

4. Former une boule de pâte et envelopper dans une pellicule plastique. Mettre au frigo de 20 à 30 minutes avant de la rouler. Retirer du frigo 30 min avant de commencer la cuisson. 

Épices à tourtière 
1 c. à thé de poivre 
1 c. à thé de piment de la Jamaïque 
1/2 c. à thé de muscade 
1/2 c. à thé de cannelle 
1/2 c. à thé de sarriette 
1/2 c. à thé de sauge 
1/3 c. à thé de clou de girofle 
1/4 c. à thé de macis 

 Mélanger, puis conserver dans un flacon hermétique à l’abri de la lumière.


samedi 3 décembre 2016

Crevettes géantes exquises et légumes grillés +


Je réservais ces précieuses trouvailles pour l’anniversaire de mon goûteur, mais il a préféré des pétoncles ce jour-là. Nous avons donc pu prolonger la fête hier avec ces belles géantes, les plus grosses, les plus tendres, les plus savoureuses que nous ayons dégustées. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
12 crevettes, 9-12 par livre dans leurs carapaces, décongelées et asséchées 
1/2 c. à thé de poivre noir et fenouil 
2 c. à soupe de beurre 
2 c. à soupe de coriandre hachée 
2 gousses d’ail pressées 
Riz cuit d’accompagnement, le mien était rouge, cuit 40 min comme un riz blanc. 

Légumes grillés 
1 courge poivrée, pelée et séparée en tranches 
10 bouquets de chou-fleur ou de brocoli 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1/2 c. à thé d’herbes salées 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F sur la grille du centre et dure 30 min en tout. Les légumes cuisent d’abord une vingtaine de minutes, suivies des crevettes.

1. Dans un bol, réunir les crevettes et parsemer de poivre au fenouil. Réfrigérer 30 min. Dans un bol, réunir le beurre (ou la margarine Or) la coriandre et l’ail. Bien mélanger et faire fondre quelques secondes au micro-ondes. 

 2. Sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin, étaler les tranches de courge. À l’aide d’un pinceau, les badigeonner d’huile et d’herbes. Enfourner et cuire 15 min. 

3. Ajouter à la plaque les bouquets de chou-fleur, à leur tour badigeonnés d’huile aux herbes. Enfourner et cuire 5 min. 

4. Pendant ce temps, sur une assiette, disposer les crevettes et les enduire de beurre à l’ail sur leurs deux faces. Transférer sur la plaque après les 5 min de cuisson du chou-fleur et cuire encore 10 min en retournant les crevettes à mi-cuisson. 

5. Servir les crevettes, arrosées du beurre restant, entourées de légumes et de riz. 

 Recette légèrement adaptée de Plaques et Poêlons, publications SDM.