lundi 16 septembre 2019

Poulet crapaudine aux herbes de septembre +


Il y a un bon moment que nous avions dégusté un poulet rôti. Est-ce pour cette raison que nous l’avons trouvé hier si fondant, si tendre, si savoureux ? Rien de plus simple pourtant: un petit poulet en promotion, un enrobage d’herbes fraîches sur et sous sa peau et, tout autour, des oignons, des carottes et des petites pommes de terre… Et cette bonne odeur qui flottait dans la maison, suave, invitante, une mise en appétit profonde et irrépressible, tandis que dehors le soleil déclinait, que les grillons stridulaient au loin et que déjà, le soir tombait en ce début d’automne. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux avec restes 
1 poulet de 1 kilo 
1 gros oignon, en tranches épaisses 
4 carottes nantaises, entières ou en moitiés 
6 petites pommes de terre, en quatre ou en deux 
1/4 tasse de bouillon de poulet 

Enrobage à insérer sous la peau 
Le jus de 1/2 lime 
2 c. à soupe de beurre 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
6 feuilles de basilic thaï, émincées 
4 feuilles de verveine citron, émincées 
4 feuilles de menthe, émincées 
1 c. à soupe de ciboulette émincée 
1 petite gousse d’ail, pressée 
1 morceau de gingembre, râpé 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F et dure 1 heure 30. 

1. À l’aide de ciseaux de cuisine, entailler le poulet sur toute la longueur de son dos de manière à pouvoir l’aplatir ensuite sur le ventre afin que toutes ses parties soient sur un même plan. De cette façon, la cuisson sera plus égale et plus rapide. 

2. Dans un bol, réunir les ingrédients de l’enrobage, saler et poivrer, et bien mélanger. Introduire 2 c. à thé de la préparation sous la peau du poulet en détachant celle-ci des cuisses à l’aide des doigts, puis faire de même avec celle des poitrines; la peau est élastique, facile à manier. Badigeonner ensuite la peau du poulet avec le reste de l’enrobage. 

3. Déposer le poulet dans une lèchefrite, sur les tranches d’oignon et placer les carottes autour. Enfourner et cuire 1 h 30 en arrosant le poulet aux 30 minutes, d’abord avec le bouillon, puis avec le jus de cuisson. Une heure avant la fin, ajouter les morceaux de petites pommes de terre. Si le poulet semble brunir trop vite, le recouvrir d’un carré de papier parchemin 30 minutes après le début de la cuisson qu’on enlèvera 30 minutes avant la fin de la cuisson. L’heure et demie écoulée, retirer du four et laisser reposer 10 minutes sous un carré de papier parchemin ou de d’aluminium. 

4. Servir avec le jus de cuisson filtré et dégraissé auquel on ajoutera un peu de bouillon, il fait une sauce qui nappe bien le poulet.


dimanche 15 septembre 2019

Cuisses de pintade confites et gnocchis maison +


J’ai déjà consigné ici la recette des cuisses confites dans leur version à l’italienne, mais ce fut une première hier de les servir avec des gnocchis maison. Ne vous fiez pas à leur apparence, ce ne sont pas des bouquets de chou-fleur, mais bel et bien des petites bouchées de pâte qui se composent principalement de fromages ricotta et parmesan, et d’herbes fraîches. Beaucoup plus faciles à réaliser qu’on le croit, elles complètent à merveille la chair tendre et juteuse des cuisses confites et leur sauce cuisinée à l’italienne. 

Gnocchis à la ricotta et aux herbes 
Appréciation *** 1/4  
Ingrédients pour deux, 6 bouchées chacun 
1petit œuf ou 1 gros moins 1 c. à soupe 
1/2 tasse de ricotta 
1/3 tasse de parmesan, râpé finement 
1 1/2 c. à soupe de ciboulette fraîche, hachée 
1 1/2 c. à soupe de basilic frais, émincé 
1 c. à thé de zeste de citron 
1/4 c. à thé de sel 
1/8 c. à thé de poivre 
1/3 tasse de farine tout usage et un peu plus pour rouler les boudins de pâte

1. Dans un grand bol, battre l’œuf, puis ajouter la ricotta, le parmesan, les fines herbes, le zeste de citron, le sel et le poivre. Mélanger. Ajouter la farine et mélanger, sans plus. Diviser la pâte en deux portions. Former avec chaque portion un rouleau de 15 cm (6 po) de longueur. Couper chaque rouleau en 6 morceaux et former de petites boules d’égales grosseurs. Tapisser une plaque à cuisson d’un papier parchemin. 

2. Porter à ébullition une grande casserole d’eau salée. Réduire le feu à moyen et laisser mijoter doucement. Y cuire la moitié des gnocchis jusqu’à ce qu’ils flottent à la surface et soient bien cuits, environ 3 minutes. À l’aide d’une écumoire, retirer les gnocchis de l’eau et les déposer sur la plaque. Répéter avec le reste des pâtes. À cette étape, on peut laisser reposer les gnocchis jusqu’à l’étape suivante. 

3. On peut ensuite les faire dorer dans une poêle, mais comme je les avais préparés un peu à l’avance (de crainte de les rater…), je me suis contentée hier de les réchauffer dans la sauce. 

Cuisses de pintade confites, sauce à l’italienne 
Appréciation *** 1/4  
Ingrédients pour deux  
2 cuisses de pintade confites, ici de marque Canabec  

Sauce express à l’italienne  
2 tranches de prosciutto, hachées finement au couteau 
1 1/2 c. à soupe de gras de canard (fournie dans l’emballage)  
6 champignons blancs, tranchés  1 c. à thé de farine  
La gélatine contenue dans l’emballage des cuisses confites + 1/4 tasse de bouillon de canard ou autre
1 lichette de crème légère  
1 c. à soupe de whisky (facultatif) 

1. Une fois débarrassées de leur gras et de leur sauce, dans un poêlon allant au four, disposer les cuisses de pintade dans un four préchauffé à 350 °F (180 °C). Il suffit ensuite de les réchauffer durant une vingtaine de minutes pour qu’elles révèlent leurs pleines saveurs.  

2. Pendant ce temps préparer la sauce. Dans un petit poêlon faire sauter dans le gras de canard le prosciutto et les champignons, saupoudrer de farine et ajouter la gélatine contenue dans l’emballage de la pintade ainsi que le bouillon. Aussitôt que la sauce a pris un peu de consistance, verser un peu de crème légère et la cuillerée de whisky si on en a. Laisser mijoter quelques minutes avant d’en napper les cuisses bien chaudes. 

Pour les gnocchis, j’ai suivi une recette de Châtelaine que j’ai adaptée librement pour deux. https://fr.chatelaine.com/recettes/plats_vegetariens/gnocchis-a-la-ricotta-et-salade-chaude-de-tomates-et-de-mais/



samedi 14 septembre 2019

Filets de truite aux amandes et à l’estragon +


Cette manière de cuire les filets de poisson, plus précisément la truite, est l’une des plus rapides, des plus simples et des plus savoureuses que nous ayons dégustées. La cuisson se fait partiellement sur la cuisinière et se termine au four, les filets recouverts d’un beurre à l’estragon et au citron, et de tranches d’amande. Pour l’ensemble du repas, mon goûteur a insisté pour que la cote soit parfaite, soit un gros quart de plus que les trois étoiles. 

Appréciation du goûteur ***1/3 
Ingrédients pour deux 
2 filets de truite, 160 g chacun 
1 c. à thé d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
2 c. à soupe de tranches d’amande 
Sel et poivre au goût  

Beurre à l’estragon et au citron 
3 c. à soupe de beurre ou d’une bonne margarine 
1 c. à soupe comble d’estragon frais, émincé 
1 gousse d’ail, pressée 
Le zeste de 1/2 citron

Riz aux vermicelles 
1 c. à thé d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1/4 tasse de vermicelles courts 
1/2 tasse de riz Oncle Bob*, trié mais non rincé 
1 tasse de bouillon de poulet réduit en sel 
1/4 c. à thé de ras-el-hanout 

 *Le riz Oncle Bob est désormais associé à la marque Clic, c’est un riz qui ne colle pas et cuit très rapidement. 

1. Préparer le beurre en réunissant dans un bol tous les ingrédients et bien mélanger. Réserver. Il vous en restera un peu après la cuisson, il aromatisera avec bonheur des légumes d’accompagnement pour une autre repas. 

2. Dans une petite casserole, chauffer la matière grasse et ajouter les vermicelles. Les faire dorer en surveillant, ils prennent couleur très rapidement. Ajouter le riz et bien mélanger, puis verser le bouillon. Porter à ébullition, ajouter les épices et réduire le feu. Faire mijoter une douzaine de minutes, éteindre le feu , goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin, puis laisser reposer, le temps de cuire la truite. 

3. Saler et poivrer les filets de truite. Placer la grille au deuxième degré du four et allumer le gril (broil). Sur la cuisinière, chauffer un grand poêlon à revêtement anti-adhésif avec l’huile et le beurre, et y saisir les filets 2 minutes. Retourner ceux-ci, éteindre le feu, les tartiner de beurre à l’estragon (1 c. à thé chacun) et recouvrir de tranches d’amande. Enfourner et laisser griller 2 minutes en surveillant, les filets vont achever leur cuisson et les tranches d’amande dorer doucement.




vendredi 13 septembre 2019

Quart de longe de porc bbq, une bonne surprise +


C’était hier notre jour-carnivore; une fois la semaine, nous nous permettons de consommer une viande rouge (voir la précision apportée par Mamounette dans son commentaire ci-dessous). J’étais certaine d’avoir choisi un filet de porc en promotion, mais arrivée à la maison, j’ai découvert que je venais d’acheter un quart de longe de porc. La surprise passée, j’ai préparé vitement une marinade, me disant que la viande aurait à peine une heure pour s’en imprégner. J’étais certaine que cette coupe manquerait de tendreté, mais je suis heureuse de m’être trompée. Car non seulement, elle était tendre, mais elle était dépourvue de muscles et de tiraille, ce fut réellement une agréable surprise. Et au service, une fois les tranches nappées de la petite sauce qu’il me restait d’un repas précédent, ce fut un autre repas savoureux. 

Appréciation *** 1/4 pour la trouvaille 
Ingrédients pour deux 
1 quart de longe de porc de 320 g du Breton* 
Sel, poivre et paprika au goût 

*Un produit québécois, le porc est élevé sans antibiotique. 

Marinade aux saveurs de pêche 
2 c. à soupe de tartinade de pêche La fraisonnée** 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à soupe de vinaigre de cidre 
1/2 c. à thé de moutarde de Dijon 

**Un produit québécois délicieux et peu sucré. 

Sauce express à la tomate sans tomate 
4 champignons hachés ou, à défaut, 1 échalote sèche hachée 
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à thé de beurre 
1 c. à thé de farine 
1/2 tasse de bouillon de poulet réduit en sel 
 1/2 conserve de concentré de tomate, environ 3 c. à soupe combles 
 1/4 c. à thé de sucre 
 Quelques gouttes de sauce au piment 
 Sel et poivre au goût 

1. Pour la marinade, rassembler les ingrédients et en ai badigeonner la viande. Laissé macérer le porc une heure, à la température de la pièce ou davantage au frigo. 

2. Pour la sauce, dans une petite casserole, faire revenir les champignons (ou l’échalote) dans la matière grasse durant 2 ou 3 minutes. Saupoudrer de farine, bien mélanger, verser bouillon de poulet, ajouter la demi-conserve de concentré de tomate, le sucre et la sauce au piment. Porter à ébullition en remuant, la sauce épaissira légèrement. Goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin, et laisser reposer et réchauffer au moment de servir. 

3. Pour la cuisson, j’ai laissé 5 minutes à couvercle fermé sur les grilles bien huilées et bien chaudes, j’ai retourné la viande et laissé encore 7 minutes, c’était 2 de trop pour l’obtenir rosé.



jeudi 12 septembre 2019

Filets de poisson blanc, sauce à la thaïe +


Rien de plus facile que de conférer des saveurs thaïlandaises à des filets de poisson. Quatre ingrédients suffisent à réaliser cette sauce: des poivrons de couleur, de la pâte de cari rouge, du lait de coco et de la coriandre. Très peu de cuisson et voilà le poisson transformé en un plat délicieusement parfumé. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
300 g de filets de poisson, par exemple de l’aiglefin 
1 c. à soupe d’une huile au goût neutre + 1 c. à thé de beurre 
Sel et poivre au goût 

Sauce express à la thaïe 
2 c. à soupe d’huile 
1 échalote sèche, hachée finement (facultative) 
1/2 poivron jaune, en dés 
1/2 poivron rouge, en dés 
1 c. à thé comble de pâte de cari Madras 
1 tasse de lait de coco léger 
3 c. à soupe de coriandre, hachée finement 

1. Commencer par préparer la sauce. Dans un petite casserole ou un poêlon, attendrir l’échalote sèche et les poivrons dans la matière grasse sur feu moyen. Après 3 ou 4 minutes, ajouter la pâte de cari et le lait de coco. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter 5 ou 6 minutes. Parsemer de coriandre et garder au chaud. 

2. Pour cuire le poisson, faire chauffer une grande poêle avec l’huile et le beurre. Saler et poivrer les filets et les faire revenir sur feu moyen-vif, 2 minutes sur une face, 1 minute sur l’autre, un peu plus si les filets sont très épais. 

Servis ici avec des petites betteraves jaunes et un riz basmati.


mercredi 11 septembre 2019

Poêlée de saucisses à la grecque +


Nous qui raffolons des saucisses ne pouvions imaginer que celles qui ne contiennent pas de viande pourraient rivaliser avec nos préférées. C’est pourtant le cas, et elles sont faites ici, c’est un produit bien de chez nous. Je les ai insérées hier dans une poêlée qui ne prend qu’une vingtaine de minutes à préparer, cuisson comprise; ces saucisses pas grasses, très goûteuses et à la texture parfaite sont hyper délicieuses. Servies ici avec un reste de petites coquilles de pâte. Une réconfortante trouvaille qui se décline en quatre variétés, nous n’avons pas fini de nous régaler ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 petit oignon, haché 
1 poivron jaune, en dés 
1 c. à soupe comble de farine 
1 1/4 tasse de bouillon de boeuf ou de légumes, réduit en sel 
2 c. à soupe combles de concentré de tomate 
3 tomates séchées dans l’huile, en dés 
10 olives de Kalamata, dénoyautées et taillées en lamelles 
1 tasse de jeunes épinards, émincés 
2 saucisses végétales montréalaises de marque Gusta*, taillées en fines rondelles 
Pâtes courtes cuites al dente pour deux

1. Dans un poêlon profond ou un wok, attendrir l’oignon et le poivron dans l’huile 3 minutes. 

2. Saupoudrer de farine, bien mélanger, verser le bouillon et porter à ébullition, la sauce épaissira. Ajouter le reste des ingrédients sauf les pâtes et laisser mijoter une dizaine de minutes. 

3. Ajouter les pâtes, bien réchauffer et servir avec une bonne salade.

*https://gustafoods.com/produits/


mardi 10 septembre 2019

Le gâteau des pains de viande +


En raison de son apparence, on pourrait croire en effet à un gâteau. Il faut dire que les abricots, les canneberges et les pacanes y ont une place de choix, au point où on ne peut détecter le poulet haché qui le compose. Et pourtant, c’est bel et bien au plat salé et goûteux, avec son enrobage savoureux aux champignons et à la tomate. Une adaptation simplifiée du bobotie que j’ai découvert récemment, un délice facile à réaliser. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour quatre 
450 g de poulet haché 
1 échalote sèche, hachée 
6 oreillons d’abricots secs coupés en petits dés, environ 1/4 tasse  
1/4 tasse de canneberges séchées 
1 /4 tasse de pacanes, hachées grossièrement 
1 c. à thé de pâte de cari Madras 
1 œuf 
1 tranche de pain, déchiquetée grossièrement  
Le jus de 1 clémentine 
Le zeste de 1 orange   
Sel et poivre au goût  

Sauce express à la tomate 
4 champignons hachés ou, à défaut, 1 échalote sèche hachée 
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à thé de beurre 
1 c. à thé de farine 
1/2 tasse de bouillon de poulet réduit en sel 
1/2 conserve de concentré de tomate, environ 3 c. à soupe combles 
1/4 c. à thé de sucre 
Quelques gouttes de sauce au piment 
Sel et poivre au goût 

 La cuisson du pain de viande se fait dans un four à 350 °F (180 °C) et dure 1 heure.  

1. Dans un grand bol, réunir les ingrédients en suivant l’ordre indiqué jusqu’à la pâte de cari et bien mélanger. Battre l’oeuf dans un petit bol, lui ajouter les bouchées de pain, le jus de clémentine et le zeste d’orange. Assaisonner de sel et de poivre et bien mélanger à la première préparation, avec les mains ou à l’aide d’une fourchette. 

2. Presser dans un moule à gâteau en céramique ou une assiette à tarte profonde, et égaliser avec le dos d’une cuillère. 

3. Enfourner et cuire 1 heure.  

4. Pendant ce temps, une quinzaine de minutes avant la fin de cuisson du pain de viande, préparer la sauce. Dans une petite casserole, faire revenir les champignons (ou l’échalote) dans la matière grasse durant 2 ou 3 minutes. Saupoudrer de farine, bien mélanger, verser bouillon de poulet, ajouter la demi-conserve de concentré de tomate, le sucre et la sauce au piment. Porter à ébullition en remuant, la sauce épaissira légèrement. Goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin, et laisser reposer jusqu’à ce que le pain de viande soit cuit. 

5. Dès que la cuisson est terminée, retirer le pain de viande du four, laisser reposer 5 minutes, puis le démouler sur une assiette. Réchauffer la sauce et en verser une bonne partie sur le pain de viande. Servir le reste dans une saucière et accompagner d’un bon riz au curcuma et d’une petite salade de légumes.