lundi 21 décembre 2015

Médaillons de porc à la poire et au chèvre +


Ces tendres tranches de porc servies sur un lit de poire et de fenouil sont un délice. Elles sont prêtes à servir en quelques minutes. Il suffit de préparer les ingrédients à l’avance et de suivre les étapes pour obtenir une cuisson parfaite. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 filet de porc de 375 g, tranché en 7 ou 8 médaillons 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à soupe de beurre 
La moitié d’un petit bulbe de fenouil, finement tranché 
1 poire, tranchée 
1/2 tasse de bière Éphémère aux poires 
1/4 tasse de crème 15 % 
1 nuage de muscade 
7 ou 8 rondelles de fromage de chèvre, Ste-Maure ou autre
Sel, poivre et paprika au goût

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Saler et poivrer les médaillons et les saupoudrer de paprika. Dans un poêlon allant au four, chauffer la matière grasse sur feu moyen. Dorer les médaillons sur les deux faces, 2 min, retirer du poêlon et réserver à couvert. 

2. Dans le même poêlon, faire revenir le fenouil et les tranches de poire 3 min sur feu moyen. Déglacer avec la bière et laisser mijoter de 3 à 5 min avant d’ajouter la crème et la muscade. 

3. Remettre les médaillons dans le poêlon, placer une rondelle de chèvre sur chacun et enfourner sur la grille du centre, pas plus de 3 min pour une cuisson rosée. Allumer le gril et faire gratiner le chèvre 2 ou 3 min en surveillant jusqu’à ce qu’il soit fondant. 

4. Servir avec des petites pommes de terre rissolées et une bonne salade. 

Improvisation inspirée par la bière Éphémère aux poires, une délectable boisson fabriquée par les brasseurs Unibroue, et par une recette que j’ai adaptée très librement en feuilletant le livre Les recettes Unibroue.

2 commentaires:

  1. Bonjour Messidor, coucou aux habitués,

    Une très belle façon de cuisiner ces médaillons de porc, par contre, je ne suis pas fanatique du fromage de chèvre, j'opterai sûrement pour un autre fromage. Le seul chèvre que je mange est celui de l'affinerie Dufour «Le tomme d'Elle».

    L'homme nous a concocté une bonne fondue chinoise avec du wapiti (excellent), du poulet et plein de légumes à plonger dans le bouillon.

    Bon lundi gourmand
    Ciao

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Puce,
      Peu importe le fromage, je dirais que ce qui fait la magie de cette
      improvisation, c’est le mariage fenouil et poire, un délice sûrement
      bonifié par la bière et la crème, absolument délicieux.

      L’homme semble vraiment prendre son rôle de cuisinier au sérieux,
      il met les petits plats dans les grands. Une vraie chance qu’il aime
      cuisiner.

      Supprimer