vendredi 27 février 2015

Gâteau à l’érable avec banane et pacanes

Même si j’étais très intriguée par la combinaison banane, érable et pacanes, j'ai pris beaucoup de liberté en préparant ce gâteau afin de le rendre moins riche et moins sucré que la recette originale. Nous n’y avions pas encore goûté, je me demande comment nous avons fait pour lui résister..., c’est chose faite, un complément au petit-déjeuner: notre verdict, il est délicieux !

Appréciation ***
Ingrédients pour huit 
1 tasse de farine 
1/2 c. à soupe de levure chimique (poudre à pâte) 
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude 
1/2 c. à thé de cannelle 
1/4 tasse de beurre ramolli (moi, margarine Or) 
1 banane bien mûre écrasée 
1/4 tasse de sirop d’érable 
2 oeufs 
1/4 de tasse de lait 1% (lait de soya vanille) 
1/3 de tasse de pacanes en morceaux 

 La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. 

2.  Dans un autre bol, à l'aide du batteur électrique, battre en crème le beurre avec la banane et le sirop d'érable. Ajouter les oeufs et battre jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène. En battant à basse vitesse, incorporer graduellement les ingrédients secs en alternant avec le lait. 

3. Ajouter les pacanes et mélanger. 

4.  Beurrer et enfariner un moule de 20 cm (8 po) (assiette à tarte profonde) et y verser la pâte. 

5. Cuire au four de 30 à 35 minutes, jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre du gâteau en ressorte propre. 

6. Retirer du four et laisser tiédir. 

Glaçage à l’érable et à la noix de coco 
1/4 tasse de sirop d’érable 
1/4 tasse de crème à cuisson 15 % 
2 c. à soupe de margarine 
1/4 tasse de flocons de noix de coco sans sucre 

Dans une petite casserole, réunir les trois premiers ingrédients et porter à ébullition. Laisser mijoter 2 ou 3 min avant d’incorporer les flocons de noix de coco. Recouvrir le gâteau tiédi. 

Note 
Un glaçage inspiré du fameux gâteau Reine Élisabeth que j’ai considérablement allégé, mais qui demeure encore bien sucré. 


La recette originale: 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire