jeudi 21 juin 2018

Pizza indienne express, pomme, cari, saumon +


Si c’est la présence de la tomate qui vous plaît le plus dans une pizza, ne regardez même pas cette improvisation, passez votre chemin. Mais si vous aimez vous écarter des sentiers battus et appréciez les ingrédients de la cuisine indienne, essayez cette pizza qui se prépare et cuit en une vingtaine de minutes, elle n’est pas seulement originale, elle est hyper délicieuse. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 croûte à pizza mince du commerce, moi Choix du Président 

Sauce express à la pâte de cari 
2 c. à soupe légèrement bombées de mayonnaise légère 
2 c. à soupe de yogourt nature, ici Astro type balkan 
1 c. à thé rase de pâte de cari Madras rouge 

Garnitures à l’indienne 
1 pomme Empire ou Cortland, en tranches minces 
1 ou 2 tranches de citron, facultatives 
1/2 conserve de saumon sockeye de 217 g, égoutté et émietté 
2 ou 3 tranches d’oignon rouge, en demi-rondelles détachées 
1 c. à soupe de ciboulette émincée 
1/2 tasse de cheddar râpé 

1. Allumez le four en suivant les indications sur l’emballage de la pâte à pizza, il faut ordinairement un four très chaud à 450 °F. 

2. Préparez la sauce en réunissant dans un petit bol mayonnaise, yogourt et pâte de cari. Bien mélangez et en tartinez la pâte. 

 3. Tranchez la pomme et disposez ses lamelles sur la pizza, frottez-les au besoin avec une tranche de citron pour empêcher l’oxydation. Disposez le saumon émietté en petits tas un peu partout sur la pâte, éparpillez les demi-rondelles d’oignon, faites de même avec les confettis de ciboulette et garnissez de fromage râpé. 

4. Enfournez la pizza sur la grille du centre pour 6 ou 7 minutes puis allumez le gril et sans déplacer la pizza, laissez cuire 1 ou 2 minutes supplémentaires ou suivez les indications sur l’emballage de la pâte. 

5. Ne reste plus qu’à déguster avec une bonne salade.





mercredi 20 juin 2018

Gratin de poulet léger


Voici une solution intéressante pour réaliser un pâté au poulet sans pâte. On confectionne une bonne sauce avec un reste de poulet, on l’enrichit des légumes qui ont donné leurs saveurs à ce savoureux plat du dimanche (ou on en choisit d’autres qui ne nécessitent pas de cuisson) , et, pour remplacer la pâte, on recouvre la sauce d’un enrobage croustillant comme celui que je suggère ci-dessous. Celui que j’ai improvisé hier n’était pas parfait, il manquait de fromage pour former une croûte. À vous d’en rajouter si vous souhaitez obtenir un beau gratin, mais vous ne pourrez plus le qualifier de léger. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux avec restes 
Sauce au poulet exquise 
1 c. à soupe d’huile d’olive +1 c. à soupe comble de beurre 
1/2 bulbe de fenouil, émincé finement 
1 gousse d'ail, pressée  
2 c. à soupe de farine 
1 1/2 tasse de bouillon de poulet, de préférence maison  
1 1/2 tasse de poulet cuit, défait en morceaux ou en dés  
1/2 tasse de cubes de poivrons de couleurs, moi les poivrons cuits avec le poulet 
Herbes fraîches au goût 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne 
Sel et poivre  

Enrobage croustillant 
1/2 tasse de flocons de céréales non sucrées (de type flocons de maïs ou d’avoine) 
1/4 tasse de panko 
3 c. à soupe d’herbes fraîches variées, thym, estragon, ciboulette 
3 c. à soupe de parmesan 
Sel léger 

La cuisson se termine dans un four à 375 °F.  

1. Préparer la sauce. Dans une casserole ou un poêlon profond, faire fondre la matière grasse et y faire braiser le fenouil une dizaine de minutes. Ajouter l'ail, puis la farine et bien mélanger. Verser le bouillon de poulet d'un seul coup et cuire en remuant jusqu'à ce que la sauce épaississe. Ajouter les poivrons ou les légumes retenus, des carottes cuites et des artichauts tranchés seraient de précieux ajouts, et incorporer le poulet cuit. Goûter, assaisonner au besoin, laisser bouillonner à feu moyen environ 10 minutes, le temps de terminer la cuisson du fenouil. Transvider dans un plat allant au four. 

2. Préparer ensuite l’enrobage croustillant. Dans un bol, réunir tous les ingrédients et bien mélanger. Ajouter du fromage, au goût et verser cette préparation sur la sauce. 

3. Enfourner le plat et cuire une vingtaine de minutes.




mardi 19 juin 2018

Filets de truite au beurre Méditerranée +


Cette gourmande découverte qui consiste à ajouter de minuscules pépites d’olives noires à un beurre à l’ail, je l’ai encore mise à l’épreuve hier, cette fois en la combinant à des feuilles de basilic et à du zeste de citron. La fine harmonie qui en résulte a beaucoup plu à ce filet de truite ainsi qu’à nos papilles. Une manière simple et polyvalente de préparer ce poisson qui revient si fréquemment dans nos assiettes, pour notre plus grand plaisir. 

Appréciation *** 1/4
Ingrédients pour deux 
1 filet de truite de 300 g, en deux portions 
1 c. à thé de beurre 
2 c. à thé de beurre Méditerranée, ci-dessous 
Sel, poivre et paprika 

Beurre Méditerranée 
3 c. à soupe de beurre 
 3 olives noires de Kalamata, hachées finement au couteau 
1 petite gousse d’ail, pressée 
5 feuilles de basilic, hachées finement au couteau 
Le zeste de 1/2 citron 
Poivre noir du moulin au goût. 

1. Dans un petit bol, réunir les ingrédients du beurre Méditerranée et bien mélanger. 

2. Assaisonner les deux portions de truite et les poêler dans un peu de beurre, sur leur côté chair d’abord. Après deux minutes de cuisson, les retourner et déposer 1 c. à thé de beurre Méditerranée sur chaque portion. 

3. Servir avec des légumes au choix, ici petites pommes de terre et courgettes poêlées et une salade garnies de tranches de fraises.


lundi 18 juin 2018

Magret de canard prêt à déguster



Pour les amateurs de canard que nous sommes, cuisiner un magret fut souvent décevant. Non pas à cause de la recette, mais parce que la pièce de viande achetée en épicerie fut rarement à la hauteur de nos attentes. Et comme nous avions quelque chose à fêter hier et que je n’avais pas très envie de cuisiner, c’était l’occasion idéale pour goûter à un magret déjà cuit et emballé sous vide*. Ce fut une agréable découverte, la viande était étonnamment tendre, sans aucune autre perte que son gras. La cuisson aurait pu être plus légère, la prochaine fois, je laisserai le magret au four cinq minutes de moins que les quinze minutes suggérées. Car c’est tout ce que j’ai eu à faire: l’enfourner, et il y aura certainement une prochaine fois. 

J’ai accompagné cette chouette trouvaille d’asperges, de pommes de terre La Gabrielle cuites en éventail et nappées d’un beurre à la lime, à la mélisse et à la menthe, ainsi que  d’une sauce aux champignons comme celle que je sers fréquemment avec des cuisses confites. Un repas presque parfait... 



* Magret de canard emballé sous vide,


dimanche 17 juin 2018

Galettes de quinoa et de pois chiches


Ces galettes sans viande contiennent tous les ingrédients nutritifs nécessaires à une saine alimentation, elles sont délicieuses servies entre deux moitiés de pains kaiser. Elles ne remplaceront jamais le festin du samedi soir, mais composeront un chouette repas du midi ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 tasse de pois chiches cuits et égouttés 
1/2 tasse de quinoa cuit 
1 petit oeuf, ou la moitié d’un gros 
Le zeste de 1/2 citron 
3 c. à soupe de chapelure panko 
3 c. à soupe de coriandre hachée, ou une autre herbe fraîche 
1/4 c. à thé d’origan séché + 1/4 c. à thé de fenouil moulu 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four 375 °F et dure une vingtaine de minutes. 

1. Dans un bol, écraser les pois chiches à l’aide d’un coupe-pâte ou d’une fourchette, ou se servir d’un robot pour hacher sans insister, il est bon qu’il reste des morceaux. 

2. Ajouter le quinoa cuit ainsi que les autres ingrédients et bien mélanger. Goûter, assaisonner de sel et de poivre. 

3. À cette étape, on peut laisser reposer au frigo jusqu’à utilisation, ce qui permettra aux saveurs de se développer. 

4. Au moment de la cuisson, préparer une petite plaque à cuisson doublée de papier parchemin. Insérer la moitié de la préparation dans un emporte-pièce et former une galette, puis une deuxième de la même façon. 

5. Enfourner et cuire une vingtaine de minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient fermes au toucher. Pour les servir en burgers, couper les pains en moitiés et mettre au four 8 minutes avant la fin de la cuisson des galettes.

Touche gourmande
Servir avec une petite sauce mayo-lime faite avec 3 c. à soupe de mayonnaise, 2 c. à soupe de yogourt nature, le zeste d’une demi-lime, un peu sel et beaucoup de poivre.

Une autre variante du même type, mais sans quinoa,



samedi 16 juin 2018

Biscuits tendres choco-courgette


Comme la plupart des desserts que j’essaie, j’ai préparé la demi-recette. Toutefois, pour ce deuxième test, j’ai gardé l’oeuf entier et ajouté du cacao. Moi qui suis loin d’être une experte en matière de biscuits, j’ai trouvé ceux-ci très faciles à réussir, tendres et bien chocolatés. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour huit ou neuf biscuits 
1/2 oeuf battu 
1/4 tasse de beurre à température ambiante, moi margarine Or 
1/2 tasse de cassonade 
1/2 c. à thé d'extrait de vanille 
1 tasse de farine tout-usage 
2 c. à soupe combles de cacao 
1/4 c. à thé de bicarbonate de soude 
1/4 c. à thé de cannelle 
1/2 tasse de courgette finement râpée, moi avec la pelure 
1/2 tasse de pépites de chocolat noir mi-sucré 

1. Allumer le four à 350 °F . 

2. Dans un grand bol, battre l’oeuf avec le beurre et la cassonade jusqu’à consistance homogène. 

3. Tamiser les ingrédients secs, farine, cacao, bicarbonate et cannelle, au-dessus de la préparation à l’oeuf. Bien mélanger à la cuillère de bois, la pâte restera épaisse. Ajouter ensuite la courgette et les pépites de chocolat et continuer à mélanger. 

4. Déposer à la cuillère sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin en laissant un petit espace entre chaque biscuits. 

5. Cuire entre 12 et 15 minutes.

La recette originale,





vendredi 15 juin 2018

Petit rôti de dinde au beurre d’orange exquis +


Quelles bonnes saveurs pour cette petite poitrine de dinde offerte en rôti cette semaine dans une épicerie* près de chez vous! J’ai d’abord préparé le beurre exquis signé di Stasio que nous avions tant aimé le mois dernier, et j’y ai fait dorer le rôti, puis j’ai terminé sa cuisson au four comme je l’indique ci-dessous. Une délicieuse surprise que cette chair juteuse et fondante, qui a mérité un quart de plus que la cote habituelle des trois étoiles. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 petit rôti de poitrine de dindon de 470 g 
3 tranches d’oignon rouge 
1 ou 2 gousses d’ail, tranchées 
1 portion de beurre à l’orange et aux olives (ci-dessous) 
1/4 tasse de vin doux, moi pineau des Charentes 
1/2 tasse de bouillon de poulet 
1 c. à thé de beurre manié (moitié farine, moitié beurre aromatisé) 
Branches de thym frais au goût 
Sel, poivre et paprika 

Beurre exquis à l’orange et aux olives  
2 c. à soupe comble de beurre ou d’une bonne margarine 
3 olives noires de Kalamata, dénoyautées et hachées très finement  
Le zeste de 1/2 orange, la mienne était grosse et juteuse  
Feuilles de 3 branches de thym frais 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne  

* En promotion chez IGA 

La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Assaisonner le rôti de sel, de poivre et de paprika et le faire revenir dans un poêlon sur feu moyen dans la moitié du beurre aromatisé. Le placer ensuite dans une lèchefrite sur les tranches d’oignon et d’ail, garnir de branches de thym, puis recouvrir d’un carré de papier alu. 

2. Enfourner et cuire 25 minutes. 

3. Découvrir le rôti, verser le vin tout autour et remettre au four pour cuire à découvert, durant 20 minutes. 

4. Retirer le rôti du four et le laisser reposer 7 minutes, recouvert de son carré de papier alu. Mettre les assiettes à réchauffer dans le four éteint.

5. Pour faire la sauce, déglacer la lèchefrite avec le bouillon et filtrer le jus de cuisson dans une petite casserole, ajouter un peu du beurre mêlé à de la farine, cela s’appelle un beurre manié, il épaissira la sauce. Servi avec des pâtes courtes, des ravissantes petites coquilles, des pantanella, garnies avec le reste du beurre exquis.